Planète

Des aimants pour désorienter les crocodiles

ActualitéClassé sous :zoologie , crocodile , Crocodylus acutus

Espèce considérée en danger, les crocodiles causent pourtant des soucis aux autorités de Floride, et surtout aux habitants de certaines régions qui ne les apprécient pas trop dans leurs jardins... Obstiné et bon navigateur, l'animal revient sur les les lieux quand on l'en éloigne. Une solution originale vient d'être expérimentée.

Crocodile américain (ici photographié en liberté au Mexique). Source Commons

Régulièrement, en Floride, les responsables des réserves naturelles ou d'autres services spécialisés sont appelés à intervenir sur la demande de particuliers, après s'être trouvés nez à nez avec un de ces encombrants reptiles. L'espèce étant intégralement protégée, la seule solution est d'emmener l'animal loin de son lieu de capture et de le libérer là où il ne nuira à personne.

Mais le crocodile est un excellent voyageur, doté d'un sens de l'orientation redoutable... Très souvent, à raison d'une petite vingtaine de kilomètres par semaine, il revient à l'endroit où il a été capturé et tout est à refaire. Lorsque cela se reproduit plusieurs fois, le crocodile est alors placé dans un zoo. Mais certains affichent complet...

Lindsey Hord, coordonnateur de la commission de préservation des ressources aquatiques et de la vie sauvage de Floride, la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission (FWC), a décidé de tenter une expérience après avoir lu un article publié dans une revue de biologie par des chercheurs du musée mexicain du Crocodile au Chiapas.

Ceux-ci postulaient que le crocodile écarté de son territoire finissait par retrouver son chemin en se basant sur les variations du champ magnétique terrestre qu'il avait ressenties durant son transfert. Aussi, les scientifiques mexicains ont-ils pris la précaution d'entourer la tête de l'animal de puissants aimants avant de le déplacer. Selon l'article, ils ont plus ou moins réussi une vingtaine de fois.

Crocodile appareillé avant son transfert. Les aimants sont visibles sous les bandes adhésives. Crédit : FWC

Le crocodile est timide

Depuis le mois de janvier de cette année, Lindsey Hord et son équipe ont reproduit l'expérience à deux reprises sur des crocodiles de Floride, fixant temporairement sur leur tête de vieux aimants permanents de laboratoire. Une étiquette colorée a été fixée à la queue de l'animal, afin de l'identifier s'il arrive tout de même à retrouver son chemin.

Ainsi appareillés, les deux crocos ont été libérés à plusieurs dizaines de kilomètres de leur lieu de capture. Pour l'un, l'expérience a tourné court lorsqu'il s'est fait écraser par une voiture... Quant au second, il semble s'être réellement égaré, résultat considéré comme encourageant par Hord.

Le crocodile américain, à ne pas confondre avec l'alligator, qui partage sensiblement le même territoire tout en étant morphologiquement différent, vit principalement en Amérique centrale, ainsi qu'au nord de l'Amérique du Sud, au sud de la Floride et sur la côte ouest du Mexique, ainsi que sur toute l'île de Cuba. Son nom scientifique, Crocodylus acutus, fait référence à son museau pointu (acutus en latin), par opposition à l'alligator dont la tête est plus large.

Considérée comme espèce menacée et figurant à l'annexe I de la Cites, l'espèce compterait actuellement de 10.000 à 20.000 individus en liberté et la réduction de sa population résulterait essentiellement de l'urbanisation de son biotope.

Ce crocodile se nourrit presque exclusivement d'animaux marins (poissons, tortues ou crabes) et quelquefois d'oiseaux. Certains l'accusent de s'attaquer au bétail mais ce fait n'a été que très rarement vérifié. Très timide, il demeure généralement dissimulé la journée et chasse de nuit.