Planète

En bref : violent tremblement de terre à Sumatra

ActualitéClassé sous :géologie , séisme , tremblement de terre

Le nord de l'île a été secoué par un séisme de forte magnitude ce mercredi 20 février. Les dégâts semblent importants et l'on compte plusieurs victimes. Mais l'alerte au tsunami a été levée.

Le séisme a été estimé à 7,5 sur l'échelle dite de Richter par l'Institut de géophysique américain (Etats-Unis) et à 7,3 par l'agence de météorologie et de géophysique de Djakarta. La secousse a été ressentie à Banda Aceh, capitale de la province du même nom, qui avait dévastée par le tsunami de décembre 2004.

L'épicentre se trouverait à plusieurs dizaines de kilomètres de profondeur, sous le sol marin mais très près de Sumatra et à proximité de la petite île de Simeulue, qui a souffert. Toutefois, Sinabang, sa capitale, semble avoir été épargnée, selon l'AFP. Cette île avait subi d'énormes dégâts lors du tsunami du 26 décembre 2004 et avait de nouveau fait les frais d'un autre fort séisme, le 28 mars 2005.

Une alerte au tsunami a immédiatement été lancée, pour être rapidement levée. Le bilan actuel est de 3 morts et de 25 blessés graves, selon l'AFP.

A la frontière entre deux grandes plaques tectoniques, l'australienne et l'eurasienne, cette région est particulièrement instable. A peu de distance à l'ouest de Sumatra et de Java, la plaque australienne (qui forme le fond de l'océan Indien), s'enfonce sous le vaste ensemble d'îles où se situent l'Indonésie, la Malaisie et les Philippines. La fosse de Java, longeant les îles de Sumatra et de Java, dans laquelle le fond de l'océan plonge à plus de 7.000 mètres sous la surface, témoigne de cet enfoncement, appelé subduction.