Tech

Les disques SSD bientôt deux fois plus rapides

ActualitéClassé sous :technologie , Internet , mémoire Flash

Le débit de l’interface Onfi a été multiplié par huit depuis sa création. Il faut en général un an avant la finalisation de la norme et l’arrivée des premiers équipements compatibles. © Onfi

Une multitude d'équipements, dont les ultraportables et les smartphones, devraient bientôt profiter de cartes mémoires Flash et de disques SSD deux fois plus rapides grâce au standard Onfi 3.0.

Cartes mémoires, disques SSD (Solid State Disk), cartes mères des ordinateurs, smartphones, etc., les mémoires Flash de type Nand équipent un nombre croissant d'appareils high-tech. 

La tendance ne devrait pas s'inverser car les industriels du groupe de travail Onfi (Open Nand Flash Interface) ont annoncé cette semaine un nouveau standard qui devrait permettre de doubler la vitesse de transfert de ces mémoires.

Rappelons que les interfaces mémoires gèrent la manière dont les données sont lues, écrites et effacées à l'intérieur de la mémoire Flash. Le standard Onfi définit les protocolesde lecture et d'écriture ainsi que le format physique du connecteur qui permet d'attacher la mémoire Flash dans les équipements électroniques (disques SSD, cartes mémoires, cartes mères, etc.).

L’OCZ Vertex 3 est actuellement un des disques SSD les plus rapides avec une vitesse de lecture atteignant 550 Mo/sec. Le standard Onfi 3.0 devrait permettre un quasi-doublement de ces performances. © OCZ Technologies

La consommation électrique sera également réduite

La nouvelle norme devrait permettre un doublement des performances avec une vitesse de transfert des données passant de 200 à 400 Mo/sec. C'est la plus grosse augmentation en valeur absolue depuis la création de ce standard en 2006 (la première version de l'Onfi offrait un débit de 50 Mo/sec, voir évolution ci-dessous).

Cette accélération est rendue possible par l'adoption d'une d'interface dite NV-DDR2 pour Non Volatile DDR 2. Selon le groupement Onfi, la réduction du voltage des signaux d'entrée/sortie et l'amélioration des technologies de contrôle d'erreur permettra de gagner en vitesse mais aussi de réduire la consommation électrique des composants.

L'équipement qui devrait le plus profiter de ce nouveau standard est le disque SSD qui est de plus en plus utilisé dans les ultraportables en lieu et place du bon vieux disque dur. Le cabinet d'études iSupply prédit déjà le doublement des ventes de SSD cette année et l'arrivée du standard Onfi 3 devrait rendre cet équipement encore plus populaire.

Les futurs disques seront plus rapides... ou moins chers

Aujourd'hui, les disques haut de gamme atteignent déjà des vitesses supérieures à 400 Mo/sec en utilisant les normes Onfi 2.1 ou 2.2. Le Vertex 3 du fabricant OCZ Technologies atteint par exemple les 550 Mo/sec en lecture. Pour y parvenir, il utilise en fait plusieurs canaux mémoires en parallèle, ce qui alourdit son coût de fabrication.

En utilisant la même technique avec la norme 3.0, le saut de performance devrait être très important avec des disques haut de gamme dont les débits pourraient théoriquement avoisiner 1 Go/sec.

Les fabricants peuvent aussi faire le choix de proposer demain les meilleures performances disponibles aujourd'hui à un coût inférieur car ils n'auront plus besoin de multiplier les canaux mémoires pour y arriver. Dans tous les cas, c'est l'utilisateur final qui sera gagnant. Les fabricants (Intel, Sandisk, Sony, etc.) prévoient de lancer les premiers équipements compatibles dès 2012.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi