Tech

Moteurs de recherche : les limites de la "recherche sociale"

ActualitéClassé sous :Tech , moteur de recherche , rechercher

-

Intéressant papier de Business Week plutôt critique sur le positionnement de Yahoo! autour de la recherche sociale après ses rachats de FlickR, Del.icio.us et WebJay. Comme le montre un peu la bêta de My Web 2.0 lancée par Yahoo!, l'entreprise se fixe comme objectif de transformer la façon dont les gens cherchent de l'information en ligne en se positionnant comme un "moteur de recherche social".

Moteurs de recherche : les limites de la "recherche sociale"

L'idée de ce type de moteur de recherche est de faire remonter l'information différemment selon le contexte : ainsi, si vous cherchez un "restaurant mexicain", votre recherche devrait mieux aboutir si le moteur cherche des réponses parmis des sites qui proviennent d'un emplacement géographique proche de votre adresse IP. Si vous cherchez un film d'horreur, vous devriez préférer les suggestions en provenance de personnes que vous connaissez plutôt que celles qui proviendront de n'importe quel site web.

Si cette méthode peut représenter un tournant dans les technologies de recherche, son succès n'est pas assuré souligne Ben Elgin : "L'idée est de transformer la recherche sur le web, d'une activité passive en une activité interactive dont la première étape consiste à enrôler un cercle d'amis. Cela signifie envoyer des e-mails à des gens, les inviter à joindre un réseau et répondre aux requêtes des autres. Après cela, plus les utilisateurs intéragissent avec le contenu, plus ils ont de pouvoir de recherche sociale. Mais cela devrait aussi rendre les activités en ligne plus consommatrices de temps, pour signaler et labeliser les sites web notamment. Il n'est pas sûr que les utilisateurs vont faire cet investissement". "Sans compter que cela ajoute une faible valeur a ce qui est déjà disponible", remarque Raul Valdes-Perez, président de Vivisimo, qui développe des solutions de recherche pour entreprises. "La meilleure description d'un document reste le document lui-même", assure-t-il.

Cela vous intéressera aussi