Tech

Courrier électronique et rapports humains : le ton des messages

ActualitéClassé sous :Tech , email , message

Difficile de décrypter parfois le ton d'un e-mail : quand un collègue vous écrit "Ne travaille pas trop dur" est-il sincère ou sarcastique ?

Courrier électronique et rapports humains : le ton des messages

Selon une récente étude intitulée "When what you type isn't what they read" ("Quand ce que vous tapez n'est pas ce qu'ils lisent"), publiée par le Journal of Personality and Social Psychology, nous aurions moins de 50 % de chance de mesurer correctement le ton d'un message, alors que les utilisateurs pensent qu'ils les interprètent correctement. Et nous ne nous en rendons pas compte, pas plus que l'émetteur du message qui pense en général avoir été clair.

"Les gens pensent souvent que le ton ou l'émotion contenu dans leur message est évident parce qu'ils l'entendent dans leur tête quand ils l'écrivent", explique Nicolas Epley, psychologue à l'université de Chicago. Or ce n'est pas toujours le cas. "C'est ainsi que s'allument des débats enflammés !" , précise Nicholas Epley à Wired.

Une opinion que corrobore Christopher Allen, longtemps modérateur de listes de discussion : "quand vous observez l'échauffement des débats, ils commencent toujours par une escalade émotive qui prend de l'ampleur avec des arguments passionnés et personnels". La cause : notre tendance à surinterpréter le ton d'un message. Et en tant qu'émetteur, notre égocentrisme, c'est-à-dire notre incapacité à imaginer comment un message sera perçu par une toute autre personne.

Au moins, la prochaine fois que vous vous fâcherez à la lecture d'un email, vous saurez que c'est un peu de votre faute...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi