Cet engin aux allures de Formule 1 vole à 250 km/h et peut accueillir jusqu'à six personnes. © Fondation pour la Recherche Avancée
Tech

Cet engin volant révolutionnaire dévoilé par la Russie peut voler à 250 km/h

ActualitéClassé sous :Mobilité partagée , taxi volant , VTOL

Baptisé Cyclocar VTOL, cet engin racé à décollage et atterrissage vertical, pourra évoluer à 250 km/h avec six personnes grâce à des systèmes d'hélices à pas variables logées dans des cylindres rotatifs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce taxi volant se transforme en voiture autonome  Il s'agit pour le moment d'un concept qui n'a que peu de chances d'aboutir. Le principe repose sur un Adav dont la cabine se détache pour s'intégrer à un châssis afin d'en faire une voiture autonome. 

L'aéronef a une drôle d'allure avec son habitacle racé et ses quatre cylindres ressemblant à des bobines de fil de couture en guise de système de propulsion, mais il vole ! Le Cyclocar VTOL est un projet de taxi volant pouvant embarquer six personnes, issu de la Fondation russe pour la recherche avancée.

Ces cylindres rotatifs sont appelés hélices cycliques. Il ne s'agit pas d'une nouvelle invention, mais d'un système de propulsion très peu exploité mais ayant déjà fait ses preuves. Des pales d'hélices à pas variables sont placées directement dans un cylindre rotatif d'1,5 mètre de diamètre. Les pales peuvent modifier leur pas de façon indépendante afin d'adapter la portance et la vitesse, sans avoir besoin de changer le régime des moteurs. C'est un système que l'on trouve aussi sur les avions dotés d'hélices à pas variable. À puissance équivalente, un grand pas d'hélice permet d'évoluer en régime de croisière, alors qu'un petit pas va servir pour le décollage, par exemple.

Les ingénieurs ont mis au point un modèle réduit de 60 kg impressionnant de vivacité et maniabilité. © ВЕСТИ. КРАСНОЯРСК

Une propulsion cyclique

Pour le moment, c'est un prototype modèle réduit de 60 kg qui a été testé avec succès en vol. De fait avec un tel système, le Cyclocar VTOL peut s'orienter sur 360° de façon vive sans avoir besoin de modifier le régime des moteurs et donc la consommation en énergie. Les Russes prévoient d'exploiter ce procédé de façon hybride, avec des moteurs 100 % électriques et une génératrice électrique à carburant.

Prévu pour prendre l'air en 2022, l'aéronef devrait pouvoir atteindre une vitesse de pointe de 250 km/h avec une autonomie de 500 km avec 600 kg de charge utile. Il pourrait être piloté ou télécommandé. Pour le moment, la fondation n'a pas déterminé si le moteur de la génératrice sera à piston ou s'il s'agira d'une turbine. La Fondation reste muette sur la vocation de cet appareil, mais bien souvent ses innovations ont des objectifs militaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !