Deux millions d'œuvres, des livres aux vidéos, consultables en ligne : le site Europeana.eu de bibliothèque numérique européenne a attiré dès son ouverture tellement d'internautes... que le site a été immédiatement fermé. Retour prévu mi-décembre.
Cela vous intéressera aussi

Jeudi 20 novembre 2008, la Commission européenne a depuis Bruxelles lancé en grandes pompes Europeana, la bibliothèque numériquenumérique, dont un prototype avait été présenté dès 2007. Sur un même portailportail multilingue sont désormais rassemblées quelque deux millions d'œuvres européennes de toutes formes (livres, tableaux, photographiesphotographies, films...) résultant de travaux de numérisationsnumérisations, déjà réalisés ou en cours, effectués dans 27 pays européens mais jusque-là de manière indépendante.

La BNF (Bibliothèque nationale de France) et l'INA (Institut national de l'audiovisuel) participent depuis le début à cette bibliothèque numérique numérique européenne (BNUE), de sa première appellation française. Ces deux organismes avaient depuis longtemps entamé un gros travail de numérisation. La BNF a transféré sur la bibliothèque européenne les 150.000 ouvrages déjà réunis dans la bibliothèque numérique Gallica. Europeana continuera à grandir et devrait compter six millions de références en 2010.

Le projet intéressera-t-il les internautes ? C'est la question que l'on pouvait se poser jusqu'à ce jeudi. Depuis, on sait que la réponse est oui. Submergé de tentatives de connexions, Europeana.eu a dû fermer ses portesportes et attendre un redimensionnement pour faire face à son succès. Une adresse à surveiller, donc...