Tech

Magic Finger transforme le bout du doigt en supersouris

ActualitéClassé sous :informatique , technologie , Magic Finger

Gros comme un dé à coudre, Magic Finger, le « doigt magique », encore à l'état de prototype, permet de piloter à distance un appareil en déplaçant le doigt sur n'importe quelle surface. Explications.

Vingt-deux textures peuvent être détectées par la microcaméra intégrée à Magic Finger. À chaque texture, l'utilisateur aura associer une action. En touchant du tissu, par exemple, on peut couper la sonnerie d’un téléphone portable qui n’est pas à portée de main. © Autodesk Research

Avec les tablettes et les téléphones tactiles, les utilisateurs sont habitués à effectuer des tapotements et des gestes sur une surface vitrée. Une équipe de chercheurs de la société Autodesk Research, en partenariat avec l'université d’Alberta et l'université de Toronto (Canada), va encore plus loin. Plutôt qu'imposer un écran tactile, ils ont inventé un dispositif qui se place au bout du doigt et permet de contrôler un appareil situé à proximité à partir de n'importe quelle surface.

Le concept, un peu compliqué à cerner au premier abord, surprend par son potentiel. Par exemple, si l'utilisateur touche un appareil photo avec ce dispositif, le gestionnaire de photos de son ordinateur s'ouvre pour afficher ses derniers clichés. Autre exemple : lors d'une réunion, si l'un des participants entend retentir la sonnerie de son téléphone, il lui suffira de tapoter sa chemise pour l'éteindre.

Magic Finger, un gadget digne de James Bond

L'idée est donc d'associer une texture à une fonction précise. Mais il peut également s'agir d'un geste. En déplaçant le doigt sur une feuille de papier, il est possible, par exemple, de diriger le pointeur de la souris. De même lors de la projection d'un diaporama, pour passer d'une page à l'autre il suffit de se toucher l'index et le pouce.

Baptisé Magic Finger, que l'on traduit littéralement en « doigt magique », cet appareil, qui n'est qu'au stade de prototype, comporte un petit capteur optique associé à une microcaméra. Le capteur optique est similaire à celui que l'on peut trouver dans une souris (ADNS-2620) et fonctionne de la même manière. La caméra permet, quant à elle, d'identifier la texture du support, une feuille de papier, un bureau ou un mur par exemple.

Fixé sur le bout des doigts à l'aide d'un anneau réglable en Velcro, le prototype de Magic Finger permet de piloter un ordinateur, une tablette ou un smartphone à partir de n’importe quelle surface. Le dispositif est doté d’un capteur optique équivalent à celui des souris (HDNS-2100), une microcaméra (NanEye Camera) et une Led. Un autre capteur optique (ADSN-2620) est également disponible pour détecter les textures, mais elle reste moins performante que la microcaméra. © Autodesk Research

Une texture, une action

À l'heure actuelle, l'optique du Magic Finger est capable de détecter 22 textures avec une précision de 98,9 %. Une fois qu'une texture est mémorisée, il suffit de lui appliquer une action, un peu comme s'il s'agissait d'un raccourci clavier

Cette microcaméra peut également reconnaître les codes Data Matrix, ces minuscules codes faisant penser aux codes QR, que l'on retrouve notamment sur certains courriers. Ainsi, à l'usage, un Data Matrix peut être dédié à chaque appareil. Dans leur vidéo de présentation, les chercheurs donnent l'exemple d'un petit pense-bête sur lequel le code est imprimé. En scannant ce code avec le bout du doigt, une action est enclenchée. En réalisant des mouvements précis sur le petit papier doté de ce code optique, il est, par exemple, possible de piloter une chaîne Hi-Fi à distance. 

Pour l'instant si le prototype est fonctionnel, il n'est pas très pratique : il est attaché au bout du doigt par un Velcro et relié via un câblage à l'ordinateur. Toutefois, les chercheurs comptent bien le miniaturiser et intégrer dans l'avenir un système sans fil.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi