Sciences

Herbert George Wells

21-09-1866 - 13-08-1946

Écrivain, professeur, journaliste, historien

Classé sous :science-fiction , Herbert George Wells , machine à remonter dans le temps

Biographie

Cadet d'une famille modeste, H. G. Wells (de son nom complet Herbert George Wells) naît le 21 septembre 1866 à Bromley en Angleterre. Lorsqu'il est encore enfant, il doit rester alité pendant plusieurs semaines suite à une fracture du tibia. Il se prend alors de passion pour la lecture, ce qui influencera grandement sa carrière. En 1877, son père se casse une jambe à son tour. Il ne peut plus subvenir aux besoins de sa famille et ses garçons sont alors placés en apprentissage. H. G. Wells devient apprenti chez un marchand de tissus, ce qui lui inspirera ses romans Les Roues de la fortune (1896) et Kipps (1905). Quelques temps après, il a la chance d'obtenir une bourse pour étudier la biologie à la Normal School of Science de Londres où il suit les cours de Thomas Henry Huxley, futur grand-père d'Aldous Huxley. S'il perd sa bourse et ne parvient pas à terminer ses études, il réussit tout de même à devenir professeur de sciences naturelles.

En 1891, il se marie avec sa cousine Isabel Mary Wells mais la quitte trois ans plus tard pour Amy Catherine Robbins, une de ses anciennes étudiantes. Le couple se marie en 1895 et donne naissance à deux garçons : George Philip et Frank Richard.

Premiers romans

L'écrivain rencontre le succès dès la parution de son premier roman en 1895, La Machine à explorer le temps. Les années suivantes sont très prolifiques avec L'île du docteur Moreau en 1896, L'Homme invisible en 1897 et La Guerre des mondes en 1898 qui deviendront des grands classiques de la science-fiction.

Au début du XXe siècle, H. G. Wells décide de s'éloigner de ce qu'on appelle à l'époque les « romans scientifiques » pour de se consacrer à la littérature réaliste et satirique à tendance sociale comme Tono-Bungay en 1909 ou L'Histoire de M. Polly en 1910. Il devient également vulgarisateur historique avec son ouvrage en deux parties paru en 1920, Esquisse de l'histoire universelle. Si le livre reçoit un accueil mitigé de la part des historiens, il remporte un grand succès public.

Très engagé politiquement, H. G. Wells défend l'idée de la création d'un État Mondial qui favoriserait le savoir et l'éducation. En 1934, il se déplace aux États-Unis pour rencontrer le président Roosevelt ainsi qu'en URSS pour interviewer Staline pour le magazine New Statesman.

La Seconde guerre mondiale le laisse profondément pessimiste, ce qui transparaît dans son dernier livre paru en 1945, L'esprit au bout du rouleau. H.G. Wells meurt à Londres presqu'un an après la fin de la guerre, à l'âge de 79 ans. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des fondateurs de la science-fiction moderne.

Principaux ouvrages publiés

  • La Machine à explorer le temps (1895)
  • L'île du docteur Moreau (1896)
  • L'Homme invisible (1897)
  • La Guerre des mondes (1898)
  • Les Premiers Hommes dans la Lune (1901)
  • Tono-Bungay (1909)
  • Esquisse de l'histoire universelle (1920)