Image du site Futura Sciences
René Leduc

René Leduc

Ingénieur et constructeur d'avions

1898-04-24 - 1968-03-09

Inventeur

Statoréacteur

Pulsoréacteur

Aviation

Thermodynamique

Thermopropulsion

Toutes ses

Découvertes

René Leduc a mis au point le statoréacteur dont sont équipés des chasseurs français visibles au musée de l'Air et de l'espace au Bourget à Paris.

Découvrez sa

Biographie

René Leduc est un ingénieur français né le 24 avril 1898 à Saint-Germain-lès-Corbeil, et majoritairement connu pour ses avions. Il arrête ses études en 1912 pour devenir apprenti-mécanicien puis commis de bureau. Il s'engage dans l'armée en 1916, et combat en première ligne. Il sort du peloton d'officier de Fontainebleau avec le grade de major.

René Leduc, père du statoréacteur 

Démobilisé en 1920, René Leduc étudie à l'école supérieure d'Électricité pendant un an, et se révèle intéressé par la résistancerésistance des matériaux et la thermodynamiquethermodynamique. Diplôme en poche, en 1922, il s'installe en Autriche, où il est sous-directeur d'une usine de cellulosecellulose. La même année, il se marie avec Suzanne Leroy. Son père décédé en 1944, René Leduc retourne en France et dirige le bureau des calculs des ateliers Louis Breguet. Son premier fils, Gérard, naît en 1928, et Leduc dépose son premier brevet en 1930. Il s'agit d'un propulseurpropulseur à réactions intermittentes, nommé pulsoréacteur. En 1931, il met au point un procédé de transformation de l'énergieénergie calorifique en énergie potentielleénergie potentielle ou cinétique, au moyen de tuyèrestuyères à source froide et à source chaude. Ce principe de propulsion porteporte les noms de thermopropulsion, puis de statoréacteurstatoréacteur.

René Leduc retourne travailler chez Breguet en 1934, tout en continuant ses recherches sur les tuyères : leur avancement est prometteur, puisque le ministre Pierre Cot demande la réalisation d'un prototype en 1937. La constructionconstruction sera remise en cause par la guerre, et Leduc finit par perdre le marché d'État au profit du Mirage III de Dassault en 1957. Leduc se replie alors sur son activité d'équipementier, domaine dans lequel il a déposé 38 brevets. Il meurt le 9 mars 1968, à Istres.