L'unique télescope spatial russe, RadioAstron, ne répond plus

Classé sous :radiotélescope , télescope spatial , Radioastron

La Russie a perdu le contrôle de son unique radiotélescope spatial Spektr-R, aussi appelé RadioAstron, mais travaille à rétablir la communication avec l'engin, a annoncé ce lundi l'agence spatiale russe Roscosmos. Le télescope ne répond plus aux instructions de son centre de contrôle sur Terre depuis jeudi. Une tentative pour reprendre le contact a échoué lundi soir, selon des agences de presse russes.

Surnommé le « Hubble russe », Spektr-R a été lancé en 2011 par une fusée Zenit 3F, que l'on voit ici décoller du cosmodrome de Baïkonour. Le radiotélescope a pour mission d'observer notamment les trous noirs, les étoiles à neutrons et les champs magnétiques. Il dispose d'une antenne de dix mètres. Associé avec des radiotélescopes basés sur Terre, il forme un des plus grands instruments du monde. © STR - AFP/Archives

Un observatoire américain a cependant capté des signaux de l'appareil, ce qui signifie que ses systèmes de bord fonctionnent en régime autonome, a précisé Roscosmos. « On ne peut pas enterrer un satellite qui est sans aucun doute toujours vivant », a déclaré à l'AFP le directeur du projet Youri Kovalev. Une nouvelle tentative de prise de contact avec RadioAstron aura lieu lundi à 16 h 000 GMT, selon l'agence spatiale russe. 

La Russie a perdu le contrôle de son radiotélescope spatial Spektr-R, ou RadioAstron. © Lebedev Institute

La Russie a perdu le contrôle de son radiotélescope spatial Spektr-R, ou RadioAstron. © Lebedev Institute