La Grande Tache rouge de Jupiter est-elle en train de s’effilocher ?

Classé sous :Astronomie , image du jour , Jupiter

[Image du jour] En ce moment, que vous soyez à la ville ou à la campagne, quand vous levez les yeux au ciel en direction du sud-est vers minuit, il est impossible que vous manquiez l'éclat de Jupiter. Dans quelques jours, le 10 juin, la planète géante sera en opposition (alignée avec la Terre et le Soleil), ce qui veut dire que la période est très favorable à son observation avec un instrument -- visible dans Ophiuchus, la treizième constellation du zodiaque, entre le Scorpion et le Sagittaire, la planète n'est cependant pas très haute au-dessus de l'horizon -- et nombre d'astronomes amateurs du monde entier ne s'en privent pas. Outre la beauté du globe en rotation et ses bandes équatoriales distinctes, ces images permettent aussi d'avoir un œil sur Jupiter et ses changements en quasi-permanence.

Et justement, ces derniers jours, quelque chose est train de changer au niveau de la Grande Tache rouge. De forme ovale, le fameux anticyclone apparaît maintenant avec une sorte de long crochet ou éperon (il s'étale sur plus de 10.000 kilomètres). Que se passe-t-il exactement ? La Grand Tache rouge est-elle en train de disparaître sous nos yeux ?

La Grande Tache rouge de Jupiter le 19 mai 2019. © Anthony Wesley

Les scientifiques ne savent pas depuis quand ce phénomène découvert en 1665 par Cassini existe, ni combien de temps il peut durer. Mais comme la Grande Tache rouge n’a de cesse de rétrécir depuis plusieurs décennies (elle était presque trois fois plus grande en 1880), ils se demandent si elle ne serait pas en passe de se diluer dans l'atmosphère de la géante gazeuse...

« Je n'ai jamais vu ça en 17 années d'imagerie de Jupiter », a déclaré l'astronome amateur sud-africain Anthony Wesley qui a signalé cette anomalie. Mais peut-on vraiment parler d'anomalie ? Car pareille excroissance a aussi été remarquée il y a deux ans via des observations avec le télescope Gemini North« Des événements comme celui-ci montrent qu'il reste encore beaucoup à apprendre sur l'atmosphère de Jupiter »,  avait alors lancé Glenn Orton, du Jet Propulsion Laboratory (JPL).

Anthony Wesley a noté qu'au fil des heures, cette membrane semble se détacher de la Tache rouge et se dissiper. Et puis, le processus recommence.

Wait and see...

Jupiter et sa Grande Tache rouge le 23 mai 2019. © Clyde Forster