Sciences

Optimisation de la chirurgie corrective grâce aux militaires

ActualitéClassé sous :recherche

-

Deux interventions chirurgicales visant à corriger l'acuité visuelle sont réalisées couramment aux Etats-Unis, en particulier par les militaires : le LASIK (LAser-in-SItu Kératomileusis) et la PRK ou kératectomie photoréfractive.

Crédits : INSERM 97 OEIL HUMAIN. RETINE, BATONNETS EN MICROSCOPIE ELECTRONIQUE A TRANSMISSION. x20000.

La perte de lunettes ou de lentilles de contact peut en effet rendre un soldat totalement inefficace. De plus, le port de plus en plus fréquent de lunettes de vision nocturne et de masques à gaz est incompatible avec les moyens de correction visuelle classiques.

Aussi les militaires américains s'intéressent-ils vivement à toute optimisation de ces deux types d'intervention chirurgicale. La technique LASIK permet de produire une sorte de minuscule "porte" permettant au laser de sculpter directement le lit de la cornée ce qui n'entraîne pas de cicatrisations importantes.

Cependant, pour des personnes comme les militaires astreintes à une activité physique très exigeante, le risque de dommages pouvant affecter cette minuscule "porte" est considérable et peut entraîner la neutralisation totale d'un soldat.

C'est pourquoi les militaires ont décidé de privilégier le PRK, une technique qui nécessite cependant une période de récupération postopératoire plus longue.
Qui plus est, malgré son taux de réussite important, cette technique peut dans certains cas provoquer une vision floue.

Dans ce contexte, des ophtalmologistes militaires viennent de rencontrer les médecins du Schepens Eye Research Institute de Boston pour qu'ils relèvent trois défis : expliquer les raisons de la vision floue provoquée par la PRK et trouver des solutions, développer une cornée artificielle, enfin perfectionner la technique LASIK afin de rendre "étanche" la minuscule "porte".

Cela vous intéressera aussi