L’amélioration du QI observée au XXe siècle est-elle en train de plafonner ? © freshidea, Fotolia

Santé

Les humains deviennent-ils de plus en plus stupides ?

Question/RéponseClassé sous :psychologie , intelligence humaine , effet Flynn

À rebours de « l'effet Flynn », qui a avait montré une progression spectaculaire du QI dans les pays développés au cours du XXe siècle, de nouvelles études montrent un déclin parmi les jeunes générations. Faut-il en conclure que l'intelligence humaine régresse ? Quelles en sont les explications ?

Sommes-nous de plus en plus bêtes ? L'idée, souvent répandue, que les jeunes générations sont moins douées que leurs aînés est pourtant contredite par le fameux « effet Flynn », en référence au psychologue américain, James Flynn. Celui-ci a mis mis en évidence un accroissement régulier des scores aux tests de QI dans les pays développés au cours du XXIe siècle, au rythme d'environ 3 points par décennie. D'autres études récentes ont confirmé cette tendance, dont une méta-analyse en 2015, portant sur 31 pays.

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer cet accroissement, comme l'amélioration des conditions sociales ou de la nutrition. Curieusement, l'effet Flynn ne semble pas, en revanche, imputable à l'éducation, les plus fortes progressions étant observées sur les compétences hors champ scolaire.

L’effet Flynn est-il en train de s’inverser ?

Si l'on en croit les études récentes, l'effet Flynn serait pourtant en train de s'inverser. Le QI moyen des Français aurait, par exemple, diminué de 3,8 points entre 1999 et 2008 d'après une étude fino-américaine. Pour certains chercheurs comme Lynn et Harvey, ce phénomène s'explique par la dysgénie, autrement dit, le fait que les personnes ayant de bonnes facultés intellectuelles font en moyenne moins d'enfants que ceux qui présentent un QI plus faible.

Une étude de 2018 montre également un QI en baisse chez les générations nées après 1975 en Norvège, mais elle récuse la cause dysgénique et avance des facteurs environnementaux, comme la dégradation des structures familiales, le recul de la lecture, la télévision ou la mauvaise qualité de l'alimentation.

L’abus de télévision rend-elle les jeunes générations stupides ? © jackfrog, Fotolia

Un plafonnement plutôt qu’un déclin

Du fait des résultats contradictoires de ces différentes études, il est difficile d'affirmer que l'humanité devient plus stupide, d'autant plus que certaines capacités tendent à s'améliorer tandis que d'autres stagnent. « Il semble néanmoins possible d'affirmer que les scores de QI progressent plus lentement qu'auparavant, et qu'ils sont peut-être en train de se stabiliser et d'atteindre un plafond », notent, dans la revue Cerveau&Psycho, Franck Ramus, directeur de recherche au CNRS, et Ghislaine Labouret, ingénieure de recherche en sciences cognitives à l'université Paris-Descartes. Cet effet de plafonnement n'est pas spécifique au QI, mais s'observe dans bien d'autres domaines comme la stature, la longévité ou les performances sportives. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi