Planète

Problèmes graves

Dossier - Ressources en eaux douces
DossierClassé sous :développement durable , ressource naturelle limitée , eaux douces

Ministère de l'environnement

-

L'eau est une ressource naturelle limitée, nécessaire à la vie et aux systèmes écologiques, et essentielle pour le développement économique et social ...

  
DossiersRessources en eaux douces
 

Les sociétés de demain devront faire face à deux problèmes graves, pour satisfaire les besoins humains et écologiques fondamentaux :

L'utilisation accrue et l'exploitation inconsidérée des ressources en eaux douces, limitées et vulnérables, est à l'origine de nombreuses menaces sur la planète :

- l' abaissement de nombreuses nappes profondes surexploitées (en Inde, Chine, Thaïlande, au Mexique, aux Etats-Unis, en Libye, et au Moyen-Orient) dont la durée de renouvellement varie entre cent et plusieurs milliers d'années
- le tarissement progressif de rivières et de lacs
- la dégradation accélérée de la qualité des eaux, notamment du fait des pollutions chimiques d'origine agricole
l'insécurité sanitaire, comme l'insécurité alimentaire : dans le monde en développement, quelques 80 % des maladies et des décès sont dus à l'inaccessibilité de l'eau salubre et à l'absence de gestion des eaux, la productivité des sols dans de nombreux pays sera fortement réduite du fait notamment de fortes sécheresses et pénuries d'eau.

L'insuffisance des investissements consacrés à la fois, à la mise en œuvre des infrastructures des services liés à l'eau(distribution, traitement, mais surtout assainissement et épuration) et au renforcement des capacités humaines et institutionnelles) sont à l'origine d'une baisse de la couverture relative, et de la forte augmentation du nombre de personnes n'ayant pas accès à une alimentation en eau salubre. Les financements destinés à favoriser le développement de l'approvisionnement en eau, de l'assainissement et de la gestion ntégrée des ressources, étaient évalués à 54,77 milliards de dollars par an sur la période 1993-2000. Ces engagements n'ont pas été concrétisés : on estime que les pays en développement ont dépensé entre 10 et 25 milliards de dollars par an principalement pour l'approvisionnement et l'assainissement dans les zonesurbaines, alors que les investissements privés en infrastructures auraient atteint 25 milliards de dollars sur la période 1990 - 1997.

L'eau sera à l'origine des conflits de demain : près de 300 bassins fluviaux s'étendent sur le territoire d'au moins deux pays : dans de nombreux cas, faute d'une gestion transfrontalière, des conflits d'usages pourraient, en s'aggravant, être à l'origine de nouveaux conflits (Moyen Orient).