Cela vous intéressera aussi

Voici un bulbe de printemps original et méconnu ! Il offre des hauts épis de fleurs en étoiles bleues et parfois blanches. Facile à cultiver, le Camassia apporte des touches de couleurs dans vos pots, massifs et sous-bois dès les premiers jours de printemps.

Appellations

Le Camassia (Camassia) fait partie de la famille des Hyacinthacées (Hyacynthaceae), comme les muscaris, jacinthes et eucomis.

Description botanique du Camassia

Il s’agit d’une plante vivace bulbeuse à floraison printanière. Elle produit des tiges qui se couvrent de hampes florales entourées de petites fleurs étoilées blanches ou bleues en fonction des variétés. Sa floraison non parfumée mais très colorée a lieu en mai et juin. Autour, se développe un feuillage caduc élancé de couleur verte.

Origines du Camassia

Le Camassia est originaire de grandes prairies d’Amérique du Nord.

Prairie sauvage de Camassias. © Fi, Adobe Stock
Prairie sauvage de Camassias. © Fi, Adobe Stock

Exigences culturales du Camassia

Cette bulbeuse est très facile à cultiver et à entretenir. Le bulbe se plante en automne dans n’importe quel sol et sur un emplacement lumineux ou ombragé. Espacez les bulbes d’environ 20 cm et plantez-les à 10 cm de profondeur. Dans le sud de la France, vous pouvez encore planter les bulbes en novembre. Une fois plantés, laissez les bulbes en place afin de profiter de sa floraison printanière de nombreuses années. Elle aura tendance à se densifier et s’accroître car les bulbes de Camassias vont se naturaliser avec le temps. Il est donc conseillé de diviser les touffes devenues trop denses. En été, avant que le feuillage ne disparaisse complètement, soulevez une motte avec une fourche bêche pour en découper plusieurs morceaux ou bien pour en détacher des bulbes et ainsi pouvoir les replanter dans d’autres endroits du jardin.

Le saviez-vous ?

Voici une plante résistante. Son bulbe ne plaît pas aux rongeurs, son feuillage n’attire pas les limaces et escargots, ses fleurs ne rencontrent pas de maladies. Facile à vivre, résistante et durable, cultivez cette bulbeuse sans soucis.

Une fois les fleurs fanées, coupez les tiges florales mais surtout pas le feuillage qui va sécher sur place. Les bulbes vont ainsi se régénérer et reconstituer leurs réserves pour la floraison prochaine. En laissant les tiges florales sécher, vous prenez le risque d’épuiser les bulbes.

Repérez bien l’emplacement des bulbes avec un petit tuteur car ils vont complètement disparaître et entrer en dormance. Rustiques, ils vont résister à des températures jusqu’à -20 °C. Cela vous empêchera de les arracher par mégarde.

À noter : le Camassia est, comme beaucoup de bulbes, une source de pollen inespérée pour les insectes pollinisateurs.

Utilisation du Camassia

Le Camassia se plante seul ou bien en groupe pour créer des tapis fleuris dès les premiers jours d’automne. Associez-le avec d’autres bulbes de printemps comme les tulipes, jacinthes ou narcisses afin de créer un massif coloré et parfumé avec des hauteurs variées. Osez le cultiver au bord d’un point d’eau car ce bulbe apprécie les terrains humides. Appréciant aussi les terrains frais, plantez des Camassias dans un massif d’ombre avec des hostas et des fougères. Cette touche de blanc ou de bleu va apporter de la couleur dans un coin ombragé. Tentez aussi de les cultiver au pied d’arbustes à floraison printanière pour composer des massifs aux couleurs vives.

Pour les jardiniers qui bénéficient d’un petit jardin, d’un patio, d’une terrasse ou d’un balcon, sachez que les Camassias se plaisent aisément en pot. Espacez les périodes de plantation pour échelonner les périodes de floraison. Associez-les à des petits bulbes printaniers comme les crocus ou les muscaris et apportez des touches de verdure avec du lierre retombant. Les tiges de Camassias vont parfaitement se tenir pour composer un bouquet floral.