Des images satellite montrent le volcan Anak Krakatau métamorphosé après le tsunami

Classé sous :Volcan , Anak Krakatau , indonésie

Sur de nouvelles images prises depuis l'espace, l'Anak Krakatau, à l'origine du tsunami meurtrier en Indonésie le 22 décembre dernier, est méconnaissable. Le volcan, aussi appelé « l'enfant du Krakatao », a perdu les deux tiers de sa hauteur dans l'effondrement qui a suivi l'éruption et provoqué la catastrophe, faisant au moins 430 victimes sur les îles de Java et Sumatra.

Les satellites de la compagnie américaine Planet Labs, spécialisée dans l'imagerie spatiale, ont observé le volcan avant et après les faits. Le volcan a perdu un volume compris entre 150 et 180 millions de m3, son cône volcanique et son flanc sud-ouest se sont effondrés, laissant place à une baie.

L'Anak Krakatau vu le 17 décembre par un nanosatellite Dove de Planet Labs, avant l'effondrement. © Planet Labs Inc.
L'Anak Krakatau vu le 30 décembre par un nanosatellite Dove de Planet Labs, après l'effondrement. © Planet Labs Inc.
L'Anak Krakatau vu le 2 janvier en haute résolution par un microsatellite SkySat de Planet Labs, après l'effondrement de sa partie sud-ouest qui a provoqué le tsunami du 22 décembre en Indonésie. © Planet Labs Inc.
L'Anak Krakatau a perdu deux tiers de sa hauteur dans l'effondrement qui a provoqué le tsunami. © STR - AFP
Pour en savoir plus

Le volcan Anak Krakatau a perdu les deux tiers de sa hauteur après l'éruption

Article de Futura avec l'AFP-Relaxnews paru le 31/12/12018

Le volcan Anak Krakatau a perdu plus des deux tiers de sa hauteur lors de l'éruption à l'origine du tsunami qui a tué plus de 400 personnes le 22 décembre dernier en Indonésie, a-t-on indiqué samedi de source officielle. L'Agence indonésienne de volcanologie a conclu que « l'enfant du Krakatao », qui faisait 338 mètres de hauteur, n'en fait plus aujourd'hui que 110 mètres.

La morphologie de l'île sur laquelle se trouve l'Anak Krakatau a changé après l'éruption qui a provoqué le tsunami. Des images satellites prises le 16 novembre et le 29 décembre par le satellite Sentinel-2 de l'ESA mettent en évidence ce changement : le flanc ouest s'est effondré tandis que l'éruption a étendu le côté est de l'île. © Sotiris Valkaniotis, Twitter

Une partie du cratère s'est effondrée dans l'océan après l'éruption, provoquant le tsunami. L'Agence indonésienne évalue qu'entre 150 et 180 millions de m3 de rochers et de cendres sont tombés dans la mer. « L'Anak Krakatau est maintenant bien plus petit. Vous pouvez habituellement observer son sommet depuis un poste d'observation. Maintenant, c'est impossible », a commenté un responsable de l'institution pour l'AFP. Plus de 40.000 personnes ont été évacuées par crainte d'un autre tsunami, alors que l'Anak Krakatau continue de gronder.

Des images satellites prises avant et après l'éruption par l'Agence spatiale japonaise (Jaxa) ont mis en évidence que deux km² de l'île volcanique où se trouve l'Anak Krakatau ont été engloutis sous les flots. © Jaxa