Un essaim de 3.345 petits séismesséismes, détectés entre 2017 et 2018, a secoué la région de Maple Creek, dans le parc national de Yellowstone, au sein duquel dort le célèbre supervolcansupervolcan éponyme. Il s'avère qu'une bonne partie d'entre eux sont des répliques d'un tremblement de terreterre de magnitudemagnitude 7,2 meurtrier, survenu soixante ans plus tôt, le 17 août 1959, d'après une étude. Pour des séismes très violents, il arrive en effet que des répliques frappent plusieurs années après. Maple Creek se trouve en-dehors de la caldeiracaldeira de Yellowstone et ces secousses ne devraient pas accroître les risques d'éruption, selon le premier auteur de l'étude Guanning Pang, de l'université de l'Utah.

Les essaims sismiques sont monnaie courante à Yellowstone. Trois évènements notables de ce type, provenant du magmamagma bougeant sous la surface, ont eu lieu entre 1985 et 2010. Le quatrième en date, celui de 2017-2018, se distingue par un nombre plus élevé de séismes, dont l'origine de certains a pu être reliée au tremblement de terre de 1959, notamment parce qu'ils s'alignent sur la même faillefaille. Par contrastecontraste, l'alignement d'un second groupe de séismes, appartenant au même essaim mais localisé plus au sud de ceux identifiés comme des répliques, est décalé de 30° par rapport à cette faille.