À Istanbul, les cartes de métro se rechargent avec des bouteilles en plastique

Classé sous :développement durable , recyclage , Environnement

À Istanbul, les trajets en métro peuvent désormais se payer avec des canettes et des bouteilles en plastique. La municipalité, associée à la société informatique Isbak, a effectivement fait installer des bornes très spéciales dans une station de métro à Maslak, un des principaux quartiers d'affaires de la ville. Elles rechargent les cartes de transport en échange de déchets recyclables, qu'elles trient, écrasent et broient.

L'initiative vise à promouvoir le recyclage auprès de la population turque en le rendant plus commode. Cependant, il ne faudra pas lésiner sur la quantité de déchets pour obtenir un trajet gratuit, qui coûte 2,60 lires turques alors que recycler une canette en aluminium rapporte seulement 9 centimes de lire. D'après le New York Times, la municipalité d'Istanbul prévoit d'installer d'ici la fin de l'année 100 bornes supplémentaires dans divers lieux à travers la ville : dans les stations de métro, mais aussi dans les universités et les établissements scolaires.

Cette borne de recyclage installée dans le métro d’Istanbul recharge les cartes de transport en échange de bouteilles en plastique et de canettes. © Métropole d'Istanbul