Des exercices militaires de l'Otan à l'origine d’échouages de baleines en mer du Nord ?

Classé sous :baleine , baleine à bec , échouage de baleines

Un nombre inhabituel de baleines à bec a été observé en Europe du Nord ces deux dernières semaines, alors que l'espèce vit normalement dans les eaux profondes et que son apparition en surface peut lui être fatale. Selon le journal The Guardian, deux baleines à bec ont d'abord été aperçues en mer du Nord début août, puis sept autres baleines se sont échouées vivantes sur la côte ouest de l'Irlande. Une seule a finalement survécu.

D'autres animaux sont décédés sur des plages aux Pays-bas ou dans les îles Féroé. Au total, 29 baleines à bec ont ainsi été aperçues près du littoral ou bien sont décédées des suites de leur échouage.

Les tempêtes et le mauvais temps sont peut-être responsables d'une partie de ces drames, mais la cause principale serait une perturbation du sens de l’orientation liée à un exercice militaire de l'Otan, croient savoir les scientifiques. En effet, un important test anti-sous-marin impliquant des sonars a été mené au large de l'Islande au début de l'été. Bien que le test se soit achevé le 10 juillet, les chercheurs estiment que ses effets se sont répercutés jusqu'au mois d'août.

Une étude de 2009 a ainsi monté comment les sonars militaires de basse fréquence poussent les baleines à bec au suicide. Effrayés, les animaux remontent trop rapidement à la surface et connaissent des accidents de décompression fatals. La cause exacte de la mort de toutes ces baleines n'est cependant pas encore clairement établie. Des investigations sont en cours.

Les baleines à bec vivent habituellement dans les eaux profondes où elles se nourrissent de calmars. Il est très rare de les voir en surface. © Silver Leapers, Flickr