Planète

Un embryon de requin sensible à la présence d'un prédateur

ActualitéClassé sous :zoologie , requin , relation proie-prédateur

-

[EN VIDÉO] Un embryon de requin sensible à la présence d'un prédateur  Chose étonnante, un embryon de requin cesse de respirer s’il détecte le champ électrique émis par un prédateur, même s’il ne l’a pas vu ! 

Chose étonnante, un embryon de requin cesse de respirer s’il détecte le champ électrique émis par un prédateur, même s’il ne l’a pas vu !

Les ampoules de Lorenzini permettent aux requins de détecter des proies grâce aux signaux électriques qu’elles émettent en contractant leurs muscles, donc par exemple en respirant. Fait nouveau, les embryons du requin-chabot à tache bleue utiliseraient également ce système dans leur œuf, dès le stade de développement dit 32, mais cette fois-ci pour éviter d’être mangés par des prédateurs rodant aux alentours. S’ils détectent un danger, donc sans le voir, les jeunes requins cessent immédiatement de bouger, histoire de passer inaperçu. Dans cette vidéo, un Chiloscyllium punctatum au stade de développement 33 respire paisiblement lorsque l’arrivée d’un prédateur est simulée grâce à l’émission d’un champ électrique (après 19 sec). On voit alors clairement que l’animal cesse de respirer pour ne pas attirer l’attention. © Kempster et al., 2012, Plos One

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !