Tant attendu par les jeunes en quête d’autonomie, le passage du permis auto est une étape importante. Après avoir réussi l’examen, se pose la question de la voiture ainsi que de l’assurance. Mais comment bien sélectionner son assurance auto jeune conducteur ? Existe-t-il des critères plus importants que d’autres ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Voiture électrique versus voiture thermique : le point en 5 idées reçues À partir de 2035, la vente de véhicules diesel ou essence sera interdite dans l’Union européenne. Autonomie, coût, écologie... Les voitures électriques sont-elles vraiment compétitives ?

Obligatoire pour quiconque conduit un véhicule sur le territoire français, l’assurance auto est destinée à couvrir les dommages matériels et corporels qui pourraient être causés par un accident. Il s’agit d’une couverture adaptée qui vous protégera, vous et vos passagers. Mais toutes les assurances ne se valent pas et il existe plusieurs niveaux de prise en charge selon vos attentes et votre budget.

Quelle compagnie choisir ?

Pour sélectionner l’assurance auto appropriée, il y a deux solutions. La première est de souscrire à un contrat dans la même compagnie que vos parents. Certains assureurs en effet profitent de cette fidélité familiale pour appliquer des réductions non négligeables. Autre stratégie : opter pour une assurance spécifique aux jeunes conducteurs qui propose des mensualités assez basses et des prestations concrètement pensées pour les conducteurs moins expérimentés.

Autre information importante à prendre en compte : le montant de l’assurance est étroitement lié au véhicule que vous avez entre les mains. Ainsi, avec une voiture puissante, vous allez constater des mensualités très élevées, voire vous exposer à un refus auprès de quelques assureurs…

Bien vous questionner sur vos besoins. L’assurance minimale au tiers, l’assurance au tiers, la couverture tous risques… La formule choisie va forcément impacter le tarif mais il ne faut pas voir vos protections à la baisse. La première est certes la plus économique mais elle ne vous indemnisera pas, uniquement les tiers à qui vous avez causé des dommages. La troisième est la plus exhaustive avec une couverture optimale quelle que soit la valeur de la voiture.

Aujourd’hui, de plus en plus de services en ligne permettent la constitution d’un devis au tarif le plus juste en fonction des besoins propres à chacun, du véhicule conduit ou de l’usage qui en sera fait. Cette estimation du prix d'une assurance jeune conducteur varie entre 1.200 et 1.500 € pour les jeunes conducteurs.

Pourquoi est-ce si élevé ? Parce que les organismes d’assurance estiment que les conducteurs novices représentent plus de risques et manquent d’expérience. Toutefois, rassurez-vous, ce n’est que temporaire. En cas d’absence d’accident impliquant la responsabilité du chauffeur, ce montant baisse progressivement durant les trois premières années jusqu’à avoisiner les 640 € en moyenne selon le baromètre 2021 du Lynx.

Enfin, si vous êtes passé par le programme de conduite accompagnée (AAC), sachez que vous pourriez bénéficier de tarifs plus avantageux, notamment parce que les assureurs estiment que cette précédente expérience de conduite réduit les risques d’accident.

Le rôle d’une assurance auto est de couvrir les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à autrui et à vous-même. Plusieurs formules existent. © Jéshoots, Pexels
Le rôle d’une assurance auto est de couvrir les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à autrui et à vous-même. Plusieurs formules existent. © Jéshoots, Pexels

Quand faire assurer sa voiture ?

Dès que vous obtenez le permis. Ou plus précisément dès lors que vous possédez votre propre véhicule. En attendant, si vous conduisez la voiture d’un de vos parents, il faudra faire évoluer leur contrat d’assurance en ajoutant une clause pour vous protéger au titre de conducteur occasionnel ou secondaire.

Comme le précise ccpfrance.fr dans un article dédié à cette assurance spécifique, le conducteur secondaire est nommé sur le contrat d’assurance et bénéficie donc des mêmes prestations. D’un autre côté, le statut de conducteur occasionnel, supposé conduire ponctuellement, comprend seulement la responsabilité civile.