Les habitants de la Terre sont outrés : personne ne les a prévenus que leur planète allait être rasée ! © Grandfailure, Adobe Stock

Sciences

H2G2 tome 1, Le Guide du voyageur galactique

The Hitchhiker's Guide to the Galaxy
Douglas Adams
LivreClassé sous :science-fiction , H2G2 , Douglas Adams

Le Guide du voyageur galactique est un récit de science-fiction humoristique écrit par Douglas Adams. L'auteur a adapté ce qui auparavant n'était qu'une série de douze feuilletons radiophoniques pour en faire une œuvre culte où l'absurde côtoie le burlesque le plus déjanté. Gageons que le lecteur se glissera avec délice dans cette débauche de loufouqueries, très proche de l'univers des Monty Python avec lesquels il collabora.

Résumé du livre

Douglas Adams - H2G2 tome 1, Le Guide du voyageur galactique

Arthur Dent passe une détestable matinée. Allongé dans la boue du jardin de sa maison, vêtu de son peignoir, il tente d'en empêcher la démolition qui doit laisser la place à une nouvelle déviation. « Comment ça vous n'étiez pas au courant ? s'étonnent les conducteurs de bulldozers venus raser son logis. Cela fait neuf mois que les plans sont disponibles au cadastre ! » Mais les plans ont eu beau être placardés, personne n'avait pensé à le prévenir.

De plus, pour ajouter à son stress déjà haut, son vieil ami Ford Prefect annonce à Arthur qu'il est un alien, coincé sur Terre depuis quinze ans. Il lui annonce la nouvelle maintenant car la Terre va bientôt être détruite et il songe sérieusement à partir avant l'échéance, à savoir dans dix minutes.

Elle se trouve en effet sur le chemin d'une nouvelle déviation hyper spatiale. Il propose donc à Arthur de partir avec lui, en se faisant prendre en stop par le prochain vaisseau de passage.

Le vaisseau Vogon, chargé de rasé la Terre, est d'ailleurs étonné de la réaction des Terriens à son arrivée : « Comment ça vous n'étiez pas au courant ? Cela fait cinquante ans que les plans sont disponibles à votre délégation locale sur Alpha du Centaure ! »

Ainsi finit la Terre. Ainsi commence l'improbable épopée d'Arthur Dent, dernier survivant de la planète Terre, et de son ami spatio-stoppeur Ford Prefect. Recueillis in extremis par le vaisseau spatial Cœur-en-Or, les deux amis se retrouvent en compagnie de Zaphod Beeblebrox, ancien président de la Galaxie désormais en cavale, de Trillian, une jeune Terrienne partie six mois plus tôt découvrir l'espace, et de Marvin, un robot supérieurement intelligent mais aussi supérieurement dépressif. Or, Zaphod a ses propres plans à réaliser : il compte retrouver la légendaire planète Magrathea, le monde qui fabriquait des mondes.

Pour aider Arthur, emporté malgré lui dans une quête qui n'est pas la sienne dans le seul but de survivre, il existe heureusement un petit appareil noir, un livre électronique comprenant tous les renseignements possibles sur les mondes qui peuplent la Galaxie. Sur son étui, en grandes majuscules dorées, figure le rassurant conseil « PAS DE PANIQUE ! ». Il s'agit du Guide du voyageur galactique.

Mythologie

Le Cœur-en-Or est un vaisseau révolutionnaire capable de voyager en un clin d'œil d'un bout à l'autre de la Galaxie. Son secret : un réacteur d'improbabilité. Plus une situation est improbable, plus il sera facile au vaisseau de se propulser. Le caractère aléatoire de la procédure permet des miracles autant que des désastres.

Le Guide du voyageur galactique : véritable best-seller, cette encyclopédie est le compagnon idéal de l'astro-stoppeur, compilant en une petite boîte noire l'ensemble des données recueillies sur les mondes peuplant la Galaxie. Il bat même en terme de ventes l'Encyclopedia Galacticae, jugée trop convenue.

Zaphod Beeblebrox : devenu Président de la Galaxie sur un coup de tête, il a volé le vaisseau Cœur-en-Or sur un autre coup de tête. Et des têtes, il en a deux ! Imprévisible, désinvolte, parfois totalement idiot, il est aussi capable de coup de génies inattendus. Recherché par la police pour son vol, il est désormais un criminel dont les véritables plans sont inconnus, même de lui-même.

Le Cœur-en-Or s'apprête à partir à la recherche de la légendaire planète Magrathéa. © DM7, Adobe Stock

 

Analyse

L'absurde au service de la science-fiction

D'abord feuilleton radiophonique, H2G2 devient vite le premier volume d'une trilogie en cinq romans, puis un film. L'absurde et le non-sens y règnent en maîtres sans jamais laisser pourtant l'intelligence au placard. On y apprend que l'être humain n'est que la troisième espèce la plus intelligente de sa planète mais qu'elle est trop imbue d'elle-même pour s'en rendre compte, qu'une serviette de bain est l'instrument de survie ultime en terrain alien, et que la réponse à la « Grande question de la vie, de l'univers et du reste » est 42.

Dans un univers infini, une multitude de possibilités, et parmi elles, bon nombres d'absurdités… C'est en partant du principe que l'univers ne peut pas être compris à cause de son caractère infini que Douglas Adams se permet de confronter le lecteur à sa logique qui est inexistante. Un parti pris nihiliste qui encourage à prendre les choses comme elles viennent et à juste en profiter.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur