Le Mulet, le conquérant de l'ombre. Même ses généraux ne connaissent pas son visage. © Mjgolby, Fotolia

Sciences

Fondation et Empire

Foundation and Empire
Isaac Asimov
LivreClassé sous :science-fiction , Asimov , Isaac asimov

Fondation et Empire est le second volet de la série « Fondation » écrite par Isaac Asimov. Devenue un pôle de puissance, la Fondation est convaincue de son invulnérabilité et se complaît dans cette illusion. Elle devient décadente et la guerre civile se profile quand un redoutable adversaire aux pouvoirs mentaux considérables fait son apparition. Les prédictions de la Psychohistoire seront-elles suffisantes face à ce concurrent mystérieux… Le Mulet.

Résumé du livre

Isaac Asimov - Fondation et Empire

Deux siècles se sont écoulés depuis la création de la Fondation. Devenue un pôle de puissance dans la Bordure de la Galaxie, elle représente l'ordre et la puissance dans ce no man's land où le Vieil Empire, qui tombe doucement en ruine, n'exerce plus aucune influence. La Fondation est désormais respectée et crainte, et ses citoyens considérés comme de redoutables magiciens capables des plus grands prodiges grâce à la magie de l'atome. Sa puissance économique est sans précédent et désormais la petite Fondation, basée sur la modeste planète Terminus, contrôle une vingtaine de mondes. C'est le règne des Princes Marchands, nouveaux maîtres de Terminus qui, grâce aux échanges commerciaux, ont pu asseoir la puissance de ce modeste monde.

Les légendes sur la Fondation et son destin incroyable dessiné par le prophète Hari Seldon ne sont plus qu'un secret de polichinelle : on raconte que les magiciens de la Fondation sont invincibles car leur destinée aurait été calculée des siècles plus tôt afin qu'ils deviennent le prochain Empire. Leur destinée étant écrite, ils ne craignent pas la défaite car elle leur est impossible. Ces rumeurs circulent dans toute la Bordure jusqu'à atterrir comme un murmure dans les oreilles d'un général du Vieil Empire décidé à faire ses preuves.

Mais ce général en mal de conquête ne fera pas le poids face à la puissance de la Psychohistoire de Hari Seldon, et la Fondation n'aura pas à lever le petit doigt pour vaincre cet ennemi qui sera victime du contexte historique et politique dans lequel il évolue. L'Empereur actuel, voyant dans ce général un jeune ambitieux susceptible de vouloir un jour le renverser, décide de le rappeler à la Capitale du Vieil Empire, Trantor, et le fait exécuter pour trahison. La leçon est claire pour tous les résidents de la Bordure, la Fondation est protégée par l'Esprit Galactique et même le Vieil Empire est impuissant face à la Psychohistoire. La Fondation est invincible. Le réel problème viendra du fait que la Fondation finit elle-même par croire qu'il est impossible de l'atteindre.

Un siècle passe, et les dirigeants de la Fondation, bouffis de richesses et d'orgueil, convaincus que leur monde est invulnérable, finissent par se complaire dans cette illusion, et bientôt la Fondation perd de sa superbe, tombant dans les défauts qui provoquèrent la chute lente du Vieil Empire. La Caste des Marchands indépendants est marginalisée, les écarts de richesse entre les classes sociales se creusent et bientôt la Fondation est au bord de la guerre civile. C'est ce moment que choisit le plus redoutable adversaire de la Fondation pour faire son apparition : un mystérieux tyran d'origine inconnue, ambitieux, puissant et doué de facultés surhumaines, qui avait conquis deux systèmes solaires en trois ans. On le nommait... le Mulet.

Mythologie

Le récit d'Asimov est littéralement la chronique d'une société et de son évolution à travers le temps. Chaque époque, chaque crise nous fait découvrir de nouveaux personnages héritant de la volonté des héros précédents, apportant un changement bénéfique pour la Fondation. Mais comment Asimov réussit-il à articuler son récit, quel est le fil directeur qui maintient l'attention du lecteur entre ces brusques sauts à travers le temps ?

  • L'Encyclopedia Galactica : La création de la Fondation par Hari Seldon avait pour but d'origine la création de cette encyclopédie regroupant tous les savoirs accumulés par l'histoire humaine avant que ceux-ci ne se perdent dans l'océan de décadence qui inonderait bientôt le Vieil Empire. C'était un merveilleux prétexte pour Seldon mais aussi pour Asimov, qui s'en sert depuis le début du Tome 1 comme d'un fil directeur à travers les époques, chaque chapitre débutant par un extrait de l'Encyclopedia qui nous introduit les problématiques et les acteurs majeurs du chapitre à venir. De saut en saut, nous sommes guidés par ces notes d'histoire nous permettant de nous immerger directement dans le contexte actuel. 
  • Psychohistoire : C'est l'outil qui permit la création de la Fondation. Inventée par Hari Seldon, la Psychohistoire est un outil mathématique permettant de prédire l'avenir. En usant de cette méthode, Seldon put prédire la chute du Vieil Empire et organiser la mise en place de la Fondation afin de freiner la lente chute de la civilisation.
  • La Caste des Marchands : Puissante guilde utilisée par la Fondation afin d'étendre son influence à travers la Galaxie par le commerce, elle est vite devenue une puissance politique à part entière dont les dirigeants de Terminus apprirent rapidement à se méfier.
  • L'Esprit Galactique : Dans la Fondation, le savoir atomique est perdu avec la décadence de l'Empire Galactique. Seule la Fondation conserve encore ce savoir et le développe de son côté. Lorsque des envahisseurs plus puissants viennent annexer leur planète, le seul atout de la Fondation est son savoir atomique, qu'elle dispense à son conquérant sous la forme d'une religion. Ainsi naît le culte de l'Esprit Galactique dont la planète Terminus devient la Mecque. Ses envahisseurs devenant dépendants de l'énergie atomique, la situation se retourne en faveur de la Fondation, seule détentrice du savoir atomique véritable. Plus tard, la Fondation mettra l'accent sur le commerce de petits objets atomiques (couteaux atomiques, bijoux lumineux...) qu'elle distribuera aux planètes de la périphérie afin de doucement les convertir aux bienfaits de l'Esprit Galactique.
 L'Encyclopedia Galactica renferme le savoir et l'histoire de la race humaine, la protégeant de la chute de la civilisation. © Dmitry Pichugin, Fotolia

Analyse

Un fil conducteur : L'Encyclopédie Galactique 

L'Encyclopédie Galactique n'était peut-être qu'un prétexte à la création de la Fondation pour Seldon et un outil narratif pour Asimov, mais le fait d'être guidés dans l'histoire par celle-ci nous donne l'impression de voyager dans une leçon d'histoire, et de nous intéresser aux figures historiques qui marquent la progression de la Fondation, et d'assister à son évolution sociale.

Il est à souligner que l'auteur contemporain Bernard Werber reprendra ce principe d'articulation dans nombre de ses romans en se servant de L'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu écrite par son personnage de Edmond Wells comme fil conducteur pour articuler ses récits. Un bel hommage.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur