Tech

Réseaux à la maison : quelles technologies pour demain ?

ActualitéClassé sous :technologie , réseau domestique , connexions

-

De nos jours, créer un petit réseau domestique de quelques ordinateurs se partageant une connexion Internet est relativement facile.

Réseaux à la maison : quelles technologies pour demain ?

Mais lorsqu'il s'agit de mettre en place une connectique digne de ce nom reliant divers appareils électroniques (télévision, lecteur DVD, ordinateurs, chaîne Hi-Fi...), cela devient plus compliqué. Certes, il est possible de tirer les fils d'un réseau Ethernet dans chaque pièce de la maison mais cette méthode reste onéreuse. Quant au sans fil, des interférences avec d'autres machines viennent parfois réduire la qualité du signal de façon inacceptable pour des applications gourmandes en bande passante (vidéo, etc.).

Pour certains, la solution pourrait provenir des fils électriques, grâce à un adaptateur capable de séparer le courant électrique des signaux de données. Cette approche est notamment encouragée par les consortiums HomePlug Powerline Alliance (Comcast, Echostar et RadioShak) ou CE-Powerline Communications Alliance (Panasonic, Sony et Mitsubishi).

Les essais du premier ont déjà permis d'obtenir des débits de 150 Mbits/s. D'autres entreprises, comme D-Link, Motorola et Thomson, proposent à travers la Multimedia Over Coax Alliance de privilégier les câbles coaxiaux, largement déployés pour la télévision dans les foyers américains. Ces câbles présentent l'avantage d'être protégés par un blindage ce qui favorise les transferts de données sans perte et sur de longues distances.

Le principe, testé dans 200 maisons, a autorisé un taux de 100 Mbits/s vers 95% des prises coaxiales. Mais un dernier venu d'Intel pourrait changer la donne : l'Ultra Wide Band ou UWB. Cette technologie sans fil offre des débits de 480 Mbits/s avec une portée limitée à une dizaine de mètres.

Elle serait donc idéale pour des connexions de proximité. Ces trois solutions sont attendues dans le commerce d'ici la fin de l'année. En tout état de cause, plusieurs industriels indiquent qu'ils n'ont pas encore choisi la technologie qu'ils mettront finalement en oeuvre mais on s'attend à ce que les matériels soient assez bon marché pour que différentes solutions puissent être disponibles dans un même produit.