Voici l’avion électrique Extra 330 LE équipé du moteur électrique Siemens en train de tracter un planeur. Une première pour ce type d’appareil. © Jean-Marie Urlacher, Siemens

Tech

L'avion électrique Extra 330 LE bat deux records de vitesse et tracte un planeur

ActualitéClassé sous :techno , avion électrique , e-plane

Siemens vient d'annoncer qu'un avion de voltige équipé de son moteur électrique avait battu deux records mondiaux de vitesse. C'est aussi le premier appareil de ce type à avoir tracté un planeur.

Il n'y a pas que les voitures électriques qui battent des records de vitesse. Un avion électrique, mu par un moteur Siemens, vient d'établir deux records du monde. L'Extra 330 LE, c'est son nom, a d'abord battu le record de vitesse pour un avion électrique de moins de 1.000 kg en atteignant 337,5 km/h sur une distance de 3 kilomètres en ligne droite. C'est 13,4 km/h de plus que le précédent record qui datait de 2013. Cette performance a été homologuée par la Fédération Aéronautique Internationale.

L'Extra a aussi établi un second record de vitesse dans la catégorie de plus de 1.000 kg (après avoir été modifié en conséquence) avec 342,8 km/h. Cet avion de voltige (qui appartient à la famille de monoplaces et de biplaces créée par l'Allemand Walter Extra) utilise donc un moteur électrique Siemens qui a accompli son premier essai en juillet 2016. Le moteur pèse environ 50 kg et développe 260 kW.

Le moteur électrique Siemens pèse 50 kg et développe 260 kW

Pour bien démontrer ses capacités, l'Extra 330 LE s'est offert un autre exploit en devenant le premier avion électrique à tracter un planeur, en l'occurrence un LS8-neo. L'ascension s'est faite jusqu'à 600 mètres d'altitude en 76 secondes. Siemens explique son choix d'installer son moteur électrique dans un avion de voltige afin de pouvoir pousser les composants à leurs limites physiques et ainsi les fiabiliser. La firme allemande précise toutefois qu'elle n'a pour le moment pas de projet commercial pour cet « e-avion ».

En revanche, Siemens collabore déjà avec Airbus sur un projet d'avion hybride. Baptisé HY4, il a effectué son vol inaugural il y a quelques mois. « En 2030, nous pensons voir les premiers avions capables de transporter 100 passagers avec une autonomie d'environ 1.000 kilomètres », a assuré Frank Anton, le directeur d'eAircraft pour Siemens.