Tech

Allons-nous bientôt vivre entourés de robots ?

ActualitéClassé sous :robotique , robot , humanoïde

Jean Etienne, Futura

Le monde se prépare-t-il à une nouvelle mutation, aussi profonde que celle que nous avons connue il n'y a pas si longtemps avec l'introduction des ordinateurs domestiques dans nos foyers ?

Crédit : Aldebaran Robotics

Bruno Maisonnier, président d'Aldebaran Robotics, en est convaincu et affirme à tout qui veut l'entendre que les robots occuperont une place cruciale dans notre environnement, aussi bien professionnel que privé, dans un futur rapproché. Ceux-ci devraient être capables de lire vos mails, d'organiser vos rendez-vous, mais aussi de faire réciter leurs leçons à vos enfants ou même jouer au poker. Et, bien entendu, vous battre à plate couture.

Selon Maisonnier, pour être accepté, un robot doit nécessairement être humanoïde et être équipé de deux bras et de deux jambes. C'est du moins ainsi que la conscience collective se le représente. Et c'est ainsi que se présente le tout premier exemplaire de la version finale du projet, qui a vu le jour le 8 décembre dernier.

Pesant 4 kg, Nao - c'est son nom - vous regarde du haut de ses 57 centimètres et est capable de reconnaître ses interlocuteurs et ses amis. Ce gros bébé surdoué se déplace aisément, même s'il n'a pas encore appris à descendre les escaliers, s'exprime par des gestes très convaincants et beaucoup de réalisme, et est aussi capable d'esquisser un pas de danse sur une musique qu'il apprécie.

Equipé des dernières technologies en matière de reconnaissance vocale et d'écriture, il peut lire votre courrier dans une vingtaine de langues et obéir à vos instructions. Quant à son regard, c'est aussi le vôtre puisqu'il peut se transformer en une webcam ultra-perfectionnée et vous transmettre tout ce qu'il voit via Internet, très utile pour surveiller votre appartement durant vos vacances (dans le cas extraordinaire où, bien entendu, vous décideriez de ne pas l'emporter avec vous).

D'après le chercheur, le temps n'est pas loin où nous nous souviendrons avec nostalgie de l'époque où les robots se résumaient à quelques jouets plus ou moins automatiques, aspirateurs ou tondeuses à gazon. Ces engins bientôt démodés devraient se révéler les prémisses des véritables robots humanoïdes qui nous assisteront sous peu, comme l'ont été les premiers ordinateurs à tubes des années 50 par rapport à la révolution informatique qui a transformé le monde quarante ans plus tard. Il estime que dans ce nouveau domaine, l'Europe et la France sont appelées à jouer un rôle de premier plan grâce aux compétences de leurs équipes de recherches dans les domaines du logiciel et des sciences cognitives, mais aussi dans ceux de la mécanique, de la mécatronique ou des capteurs.

La première clientèle visée est celle des scientifiques et de la recherche en matière cognitive. Maisonnier estime que les fruits de cette première expérience et de la collaboration qui en découlera permettront d'enrichir Nao et ses clones de nouvelles fonctionnalités. Le robot sera alors vendu pour un montant de 12.000 à 15.000 euros l'unité.

Nao sera ensuite proposé au marché grand public pour un prix inférieur à 3.000 euros, et cela dès le troisième trimestre 2008. Maisonnier estime que le marché des robots domestiques devrait osciller entre 30.000 et 60.000 unités par année, et que leur introduction parmi les particuliers sera accompagnée d'un engouement provoqué par le défi intellectuel qu'ils représentent. "Ils pourront s'amuser à le programmer, à entrer en compétition avec lui dans le cadre de jeux virtuels ou non, développer des applications. Son évolution et son enrichissement sont fondamentaux. Il lui est pour l'instant impossible d'apprendre seul. Son comportement, son intelligence et ses capacités de décision découlent des programmes et des applications logicielles qui auront été téléchargés auparavant", déclare le président d'Aldebaran Robotics, n'hésitant pas à suggérer une situation comparable à celle qui a accompagné l'introduction des premiers ordinateurs domestiques.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.