Tech

Knol, l'encyclopédie en ligne de Google, est lancée

ActualitéClassé sous :Internet , Knol , Wikipédia

Par Jean-Luc Goudet, Futura

Conçue comme un concurrent de Wikipédia, Knol, encyclopédie collective, a été présentée par Google en décembre 2007 et vient d'être ouverte aujourd'hui sur le Web. Articles éventuellement signés par leurs auteurs, rétribution par la publicité et contrôle des contributions des lecteurs : les principes diffèrent sensiblement de ceux de la célèbre encyclopédie collaborative, anonyme et gratuite.

Knol, l'encyclopédie qui paie. (Capture de la page d'accueil)

Sept mois après son annonce en décembre dernier, l'encyclopédie Knol - pour knowledge, connaissance - vient d'apparaître sur le Web. Cette encyclopédie collective se pose en concurrente directe de Wikipédia. Mais les buts sont ici clairement commerciaux. Contrairement à Wikipédia, les articles (les knols selon Google) pourront être signés par leurs auteurs, qui ont même la possibilité d'ajouter une photographie et une biographie. Collective, mais peu collaborative, Knol donne à l'auteur de l'article (ou le groupe d'auteurs) le pouvoir de refuser les modifications proposées par les internautes.

En revanche, alors que Wikipédia, comme toute encyclopédie, n'autorise qu'un seul article sur un même sujet, Knol n'impose pas de limites. Un internaute à qui aurait été refusée une modification d'une contribution pourra donc créer lui-même un autre texte. Sur son blog officiel, Google espère justement que les knols concernant un même thème se multiplieront. « La compétition des idées est une bonne chose. »

Ecrire des articles pour son argent de poche ?

La nouveauté essentielle est la rémunération des contributeurs. Ceux qui le souhaiteront pourront s'inscrire au programme AdSense, permettant ainsi que des liens commerciaux soient ajoutés à côté de leur texte. Une partie des revenus (déclenchés par les clics des internautes sur ces liens) sera versée à l'auteur. C'est Google qui choisira les publicités pour chaque article, une sélection en fait réalisée automatiquement par des logiciels qui détermineront le sujet du texte. On est donc bien loin des contributions désintéressées qui ont fait le succès de Wikipédia et du Web en général...

Pour l'instant, Knol ne présente que quelques rares articles en anglais. Les pronostics vont bon train pour prédire l'avenir de cette œuvre collective. Quoiqu'il en soit, Wikipédia possède depuis longtemps un article sur Knol, que chacun peut modifier...

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.