Tech

Ça fait peur : comment Internet grignote nos vies

ActualitéClassé sous :Internet , web , temps passé sur Internet

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

À l'échelle humaine, l'arrivée d'Internet dans les foyers est un phénomène récent, mais qui a modifié très rapidement certains comportements. Résultat : le temps passé à des loisirs en ligne, c'est autant de temps en moins consacré à dormir, travailler, ou interagir en société. Mais comment quantifier cet impact ?

Une heure passée sur Internet pour le plaisir, ce serait environ sept minutes de sommeil en moins. © Sinbad 28, Wikimedia Commons, DP

Pour connaître l'effet d'Internet sur la vie quotidienne, un chercheur du Technology Policy Institute de Washington, Scott Wallsten, a étudié huit années de données sur le comportement des Américains entre 2003 et 2011. Pour cela, il a utilisé les résultats de l'American Time Use Survey, une étude qui a inclus chaque année 13.000 personnes qui participaient aussi à la Current Population Survey. Les sujets interrogés ont répondu à des questions permettant d'évaluer, sur 24 h, la répartition des différentes activités quotidiennes.

Les faits : plus d’Internet, donc loisirs, sommeil et travail en moins

Dans ce rapport sur « ce que nous ne faisons pas lorsque nous sommes en ligne », Scott Wallsten affirme que le temps consacré chaque jour à Internet pour le plaisir est passé de 7 min en 2003 à 13 min en 2011. Selon lui, une minute de loisirs en ligne correspondrait à 0,29 min de moins à pratiquer d'autres activités de loisir, à 0,27 min de moins à travailler et à 0,12 min de moins à dormir. Ainsi, une heure sur la Toile conduirait à 16 min de travail en moins, soit 8 journées de travail perdues en une année !

Autre aspect inquiétant : les jeunes passeraient de plus en plus de temps en ligne au lieu d'étudier leurs cours. Les 15-17 ans sont ceux qui restent le plus de temps sur Internet, suivis par les 18-24 ans. Chez les 15-19 ans, chaque minute de loisir sur le Web équivaut à une perte de 0,3 min dans les études...

Décryptage : Internet a changé nos vies

Internet a transformé différents aspects de notre vie, et ce récemment. En France, d'après l'Insee, en 2012, 4 personnes sur 5 avaient accès à Internet depuis leur domicile, contre 54 % en 2007 et seulement 12 % en 2000... Mais que faisons-nous sur le Web ?

L’utilisation de Facebook a explosé au cours des dernières années. © MicroCitron, Wikimedia, cc by sa 1.0

D'après l'étude de Scott Wallsten, la principale activité de loisir en ligne consiste à aller sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) : cela représente 22,5 % du temps passé sur le Web pour les hobbys en 2011 (contre seulement 15,8 % en 2009). Viennent ensuite les jeux en ligne (9,8 % du temps connecté en 2011), les courriers électroniques (7,6 % du temps en 2011 contre 11,5 % en 2009). Les réseaux sociaux seraient donc la principale activité de loisirs : en France, la situation est probablement comparable, car 30 millions de Français les fréquentaient en 2012.

Pour Scott Wallsten, « cette recherche est un petit pas en avant pour comprendre les effets économiques d'Internet. Les données montrent clairement que le temps connecté et la part de la population concernée par les loisirs en ligne augmentent ».

No panic : des aspects positifs sur la vie réelle

Cependant, certaines activités en ligne correspondent à de nouveaux moyens de pratiquer des loisirs « traditionnels », comme lire le journal ou regarder un film. Internet crée aussi des opportunités pour de nouvelles activités économiques.

De plus, cette étude souligne que le temps de détente à surfer sur le Web correspondrait en fait à une faible part du temps libre : 13 min par jour en moyenne en 2011, c'est pour les Américains 10 fois moins que la durée consacrée à la télévision. En effet, l'étude a estimé que, sur une journée type, le volume de loisirs total était de 270 min, dont 56 % de télévision... En France, le temps passé devant la télévision serait du même ordre : en 2011, les Français de plus de 4 ans regardaient le petit écran en moyenne pendant 3 h 47 min chaque jour !

L'étude souligne aussi qu'en réalité, l'effet d'Internet sur les hobbys est relativement faible pour la bonne raison que les Américains n'y consacreraient que 2 min par jour... La Toile pourrait justement représenter une opportunité pour communiquer avec des personnes partageant les mêmes passions, et donc favoriser le développement de certains loisirs dans la vie réelle. De quoi élargir son horizon culturel en somme !

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.