Tech

En bref : Bing oubliera nos recherches sur le Web au bout de six mois

ActualitéClassé sous :Internet , Microsoft , Commission Européenne

Par Jean-Luc Goudet, Futura

Microsoft vient de suivre la préconisation d'un comité de la Commission européenne qui souhaite réduire la rétention des données personnelles engrangées par les moteurs de recherche. Les adresses IP enregistrées par Bing seront effacées après six mois, promet Microsoft.

Bing nous promet l'oubli. Après six mois. © Microsoft

A chaque recherche sur le Web, le moteur de recherche, quel qu'il soit, enregistre un maximum de données sur l'émetteur (mots clés utilisés, choix retenus, adresse IP, localisation géographique, cookies...) à des fins statistiques et commerciales. Amélioration des recherches et ciblage des publicités ultérieures sont les principales raisons de cette surveillance en règle.

La Commission européenne s'est émue de ce pistage systématique et un groupe de travail, dit de l'article 29 (aussi appelé G29), dédié à la protection des données personnelles, a émis quelques préconisations à destination des entreprises mettant en ligne des moteurs de recherche. Le G29 voudrait que soit réduite au maximum la durée de rétention de ces informations.

Yahoo! et Google ont déjà fait part de leurs bonnes intentions. Le premier annonce une réduction à 3 mois au lieu de 13 actuellement. Google, qui conserve les données 18 mois, descendrait à 9 mois.
Sur le blog de Microsoft consacré à la stratégie de l'entreprise, Peter Culhen, en charge des questions de respect de la vie privée, promet que Bing, le moteur de recherche maison, ne conservera les adresses IP que 6 mois, au lieu de 18. En revanche, les cookies resteront entreposés 18 mois.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.