Tech

Sprout, un PC sans clavier ni souris signé HP

ActualitéClassé sous :informatique , impression 3D , HP Sprout

HP vient de dévoiler un ordinateur d'un nouveau genre baptisé Sprout. Destiné aux applications créatives, ce PC dépourvu de clavier et de souris intègre en revanche un système de projection et de numérisation en 3D qui offre de nombreuses possibilités.

HP propose une réinterprétation du PC de bureau avec cet ordinateur dépourvu de clavier et de souris. Le module Illuminator placé au-dessus de l’écran 23 pouces (58 cm) intègre un projecteur DLP et un scanner 3D. Le système projette l’interface sur le tapis tactile pour que l’utilisateur puisse travailler avec les doigts ou un stylet, et il peut aussi scanner un objet physique en 3D placé sur le tapis. © HP

À ceux qui pensent qu'il n'y a plus aucune innovation à attendre du côté des ordinateurs de bureau, HP vient d'apporter un vrai démenti. Le constructeur a dévoilé un PC tout en un baptisé Sprout (pousse en anglais) qui s'affranchit du clavier et de la souris et s'utilise uniquement avec les doigts ou un stylet à partir d'un tapis tactile placé devant l'écran. L'utilisateur contrôle l'interface avec des combinaisons de gestes, comme sur l'écran d'un smartphone ou d'une tablette.

Sprout est aussi équipé d'un scanner 3D pour numériser des objets physiques. HP présente cette machine comme un PC « immersif » qui mélange les mondes physique et numérique. Cet ordinateur d'un nouveau genre se destine avant tout à la création : montage photo ou vidéo, mise en page, CAO... Le Sprout est pour le moment commercialisé aux États-Unis au prix de 1.900 dollars (environ 1.520 euros). S'il s'adresse avant tout aux professionnels, les usages grand public sont envisageables (jeux, enseignement, loisirs créatifs...) mais il n'est pas sûr que les consommateurs soient prêts à investir une somme aussi importante dans un tel produit.

Cette vidéo tournée par HP démontre les possibilités qu’offre le nouvel ordinateur sans clavier ni souris Sprout. Le pilotage de l’interface se fait à l’aide des doigts ou d’un stylet, ce qui s’avère particulièrement ergonomique pour les applications créatives (retouche photo, montage vidéo…). Le Sprout est livré avec une dizaine d’applications compatibles, et HP met un kit logiciel à disposition des développeurs. © HP

Le Sprout est surtout destiné à un usage professionnel

Techniquement, l'ordinateur se présente sous la forme d'un écran LCD tactile de 58 cm de diagonale (1.920 x 1.080 pixels) surmonté d'un module nommé Illuminator. Celui-ci renferme un projecteur DLP, une caméra haute définition 14,6 mégapixels et une caméra 3D Intel RealSense. Illuminator projette l'interface de Windows 8.1 sur un tapis tactile de 51 cm de diagonale, ce qui permet à l'utilisateur de manipuler les applications comme s'il s'agissait de l'écran d'un smartphone. Il peut par exemple récupérer une image sur l'écran et la faire glisser sur la zone tactile pour la retoucher. Le scanner 3D permet de numériser des objets réels pour les intégrer à des créations ou les reproduire avec une imprimante 3D.

Sous le capot, le Sprout renferme une configuration puissante avec un processeur Intel Core i7, 8 Go de mémoire vive, une partie graphique assurée par une puce NVidia GeForce GT 745A et un disque dur d'un téraoctet. HP a précisé que ce modèle serait ultérieurement compatible avec Chrome OS, le système d'exploitation de Google. Les possibilités qu'offre le Sprout semblent assez vastes, mais les applications sont encore peu nombreuses, seulement une dizaine pour le moment. HP compte sur des développeurs pour créer un écosystème en mettant à leur disposition un kit de développement. De leur soutien à ce concept dépendra sans doute le succès ou l'échec du Sprout.