Santé

Grippe A : les précautions pour les femmes enceintes

ActualitéClassé sous :médecine , femme enceinte , virus

Une liste de recommandations vient d'être publiée, destinée aux femmes enceintes. Pour elles, en effet, la grippe A(H1N1) peut avoir des conséquences plus graves.

La grippe A(H1N1) complique la grossesse et le risque de contamination doit être pris au sérieux. © Friday / Fotolia

Les femmes enceintes sont plus exposées au virus de la grippe A (H1N1). Elles risquent aussi plus de complications : troubles respiratoires, accouchement prématuré... Le Ministère de la Santé et le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) ont préparé pour elles des recommandations qui devraient limiter leur contamination - et celle des nouveau-nés - ou la survenue de complications. Un dossier d'information en cas d'épidémie de grippe A est disponible (téléchargeable au format PDF).

Vaccination et suivi de la grossesse. Si vous êtes enceinte, vous serez parmi les premières à bénéficier du vaccin. Il vous sera administré dès le début du deuxième trimestre, car le risque d'infection augmente avec l'avancement de la grossesse. Et puisque les lieux de rassemblement (comme les hôpitaux et les cliniques) sont sources de contamination, vous serez suivie en cabinet ou à domicile, par une sage-femme ou un médecin.

Règles d'hygiène. Se laver régulièrement les mains, limiter les contacts directs entre les personnes, ne pas partager son linge au sein de la famille... toutes ces mesures sont d'autant plus essentielles pendant votre grossesse.

Mise en place du traitement. En cas de simple fièvre, consultez votre médecin. Mais en cas de température supérieure à 39° accompagnée de signes respiratoires et de courbatures, dirigez-vous vers une consultation hospitalière dédiée. Vous y serez sans doute mise sous traitement, dans les 48 heures suivant les premiers symptômes. Une hospitalisation pourra aussi être envisagée si vous présentez d'autres facteurs de risque : asthme, maladie cardio-vasculaire, obésité, troubles rénaux, diabète, déficit immunitaire...

L'accouchement et ses suites. Votre accouchement se déroulera comme prévu dans un établissement de santé, clinique ou hôpital ; son déroulement et sa prise en charge ne seront pas modifiés. En revanche les visites seront interdites, sauf pour le père à condition qu'il ne soit pas grippé et qu'il porte un masque. Si vous n'êtes pas infectée la durée d'hospitalisation sera autant que possible raccourcie à 48 heures après l'accouchement. Un suivi à domicile sera organisé, à travers un réseau de sages-femmes. Si vous êtes infectée en revanche, vous serez seule dans votre chambre avec votre nourrisson et l'enfant pourra recevoir un traitement préventif, ou être hospitalisé en néonatalogie en cas de grippe.

Prévention chez le nouveau-né. Le virus ne traversant pas la barrière placentaire, l'enfant est rarement atteint par la grippe. Pour éviter qu'il ne soit contaminé par la suite, le père et la fratrie devront porter un masque et respecter les mesures d'hygiène essentielles en sa présence. Vous pourrez toujours allaiter - avec l'aide d'un tire-lait si vous êtes infectée. Les contacts avec des personnes extérieures pendant la période pandémique devront être limités.