Plus de 500 espèces de bactéries cohabitent dans notre système digestif. Au total, nous vivons avec environ 100.000 milliards de cellules bactériennes, soit dix fois plus que de cellules humaines. Loin d’être nocifs, ces microbes nous sont bénéfiques sur plus d’un point. Ils pratiquent notamment l’échange de gènes voyageurs. © Pacific Northwest National Laboratory, Flickr, cc by nc sa 2.0

Santé

Dossier : les différents rôles des gènes dans l'évolution

ActualitéClassé sous :médecine , gêne , ADN

Découvrez le dossier « Les gènes voyageurs, clés de l'évolution ». Les gènes ne se transmettent pas que par l'hérédité : ils voyagent aussi entre organismes non apparentés ! Ce dossier détaille les mécanismes de transferts latéraux de l'ADN et montre en quoi cette découverte modifie nos représentations des processus évolutifs.

Depuis Charles Darwin, les découvertes les plus incroyables n'ont jamais cessé dans les sciences de l'évolution.

 

Comprendre et décrire les processus évolutifs permet de mieux appréhender les origines des adaptations et de la diversité dans le monde vivant.

 

Les scientifiques sont loin de tout connaître du monde vivant et de son évolution, mais, sans aucun doute, ils en savent bien plus que jamais sur ce sujet.

 

Beaucoup de biologistes sont d'accord pour ranger les organismes en trois grandes familles très anciennes, qu'on appelle les trois domaines du vivant : les eucaryotes, les bactéries et les acrhées.

 

Les voyages de gènes changent fondamentalement notre conception de l'évolution.

 

Les véhicules à ADN et les gènes voyageurs sont partout. Or, aucun des mécanismes et aucun des véhicules décrits ici n'étaient connus ou soupçonnés lors de la conception de la théorie de l'évolution, en 1859.

 

À découvrir aux éditions Belin, Les gènes voyageurs, l'odyssée de l'évolution, un livre d'Éric Bapteste.