Planète

Théorie de l'évolution

DéfinitionClassé sous :paléontologie , diversité des formes de vie , Nature
 
Gradualisme et équilibres ponctués sont deux visions de l’évolution des espèces. © Miguel Chavez, modifié par Wooptoo, Wikimedia Commons, DP

La théorie de l'évolution permet d'expliquer la diversité des formes de vie rencontrées dans la nature, en partant du principe que chaque espèce vivante se transforme progressivement au cours des générations, tant sur un plan morphologique que génétique. Or, l'évolution, un terme pour la première fois employé par Charles Darwin en 1859, peut amener à l'apparition de nouvelles espèces.

Malgré son nom, il ne s'agit pas d'une théorie, et donc d'une hypothèse, mais bien d'un concept aujourd'hui scientifiquement établi.

Une théorie de l’évolution, mais plusieurs modèles

Différents modèles ont vu le jour au cours de l'histoire pour expliquer l'évolution des espèces. Les principaux sont :

  • le transformisme de Jean-Baptiste Lamarck, qui dit que les organismes s'adaptent à leur milieu ;
  • l'évolutionnisme de Charles Darwin, qui avance que l'évolution se fait par sélection naturelle. En d'autres termes, ce sont les organismes les mieux adaptés à leur environnement, grâce à de nouvelles mutations, qui survivent et transmettent leurs gènes ;
  • le néodarwinisme, qui conserve le concept de sélection naturelle, mais qui précise en plus que l'évolution est graduelle et que les changements évolutifs par mutation sont soit de type anagenèse (une nouvelle lignée remplace une ancienne), soit de type cladogenèse (deux nouvelles lignées se scindent à partir d'une lignée ancestrale) ;
  • les équilibres ponctués de Stephen Jay Gould et Niles Eldredge ne diffèrent du précédent modèle que sur un point : les espèces évolueraient lors de périodes ponctuelles séparées par des périodes stagnantes, et non de manière graduelle.
Cela vous intéressera aussi