Santé

La carte du maïs OGM en France

ActualitéClassé sous :génétique , MON 810 , OGM

Les cultures de maïs OGM représenteraient en France quelque 19 815,89 hectares, en constante augmentation. Du moins, si l'on s'en tient aux chiffres officiels publiés par le registre national des cultures OGM, car un doute subsisterait... Et pourquoi ce type de culture augmente-t-il régulièrement, alors que les Français, dans leur majorité, n'en veulent pas ?

Répartition des cultures de maïs OGM en France. Source : Greenpeace.

Il n'existe actuellement en France qu'une seule espèce de maïs transgénique dont la culture est autorisée dans un but commercial, à savoir le MON 810, produit par la société Monsanto. Un rapport publié (très discrètement...) sur le site www.ogm.gouv.fr sous la forme d'un rébarbatif fichier Excel non commenté signale que cette céréale est cultivée sur exactement 2936 parcelles pour l'ensemble du pays. Ce que beaucoup d'organisations, dont Greenpeace, contestent. Pourquoi ?

Si on examine la carte de répartition des cultures OGM en fonction de leur densité publiée par Greenpeace, il apparaît clairement que celles-ci sont essentiellement concentrées dans le quart sud-ouest de la France. C'est-à-dire, en clair, dans les zones jouxtant la frontière ibérique. Or, la majorité des producteurs de maïs OGM vendent tout à fait légalement leur récolte en Espagne, où elle semble plus facilement acceptée.

D'autre part, Patrick Tallon, de la direction générale de l'alimentation, reconnaît que ces chiffres sont basés sur les déclarations des agriculteurs eux-mêmes, et que si celles-ci sont obligatoires, certains d'entre eux implantés dans la partie nord et est du pays pourraient avoir omis de se conformer à cette obligation qui ne date que de mars 2007. Il est à noter que le prix de vente du maïs OGM est généralement supérieur à celui du maïs "naturel".

Mais il convient aussi de relativiser l'importance de la culture OGM, en gardant à l'esprit que les quelque 20.000 parcelles cultivées représentent peu de chose en rapport aux 3 millions d'hectares de maïs non transgénique. Il faut cependant noter que le maïs OGM prend de plus en plus d'importance, et que la surface cultivée est passée de 3000 à 5000 hectares en un an, de 2005 à 2006. Car sa culture s'avère doublement rentable, grâce à un prix de revente supérieur, il faut aussi ajouter une économie non négligeable en insecticides.