Une croyance populaire veut que se baigner après le repas soit dangereux. C’est faux, assurent les médecins. © Robert Kneschke, fotolia

Planète

Se baigner après manger : faut-il vraiment attendre 3 heures ?

Question/RéponseClassé sous :mer , plage , Été
 

Selon une croyance populaire qui ne repose sur rien de concret, se baigner après le repas exposerait à un risque de noyade. Pour l'éviter, il faudrait attendre trois heures, pouvaient entendre autrefois les enfants de la génération des baby-boomers. Or, c'est faux, répondent les médecins. On peut aller se baigner aussitôt après mangé.

C'est une croyance très largement répandue et tenace qui pourtant ne repose sur aucun fondement scientifique sérieux. La génération des Baby-boomers n'a cessé de conseiller à ses enfants de ne pas se baigner juste après le repas. Pourquoi ? Ils encouraient le risque d'être victimes de crampes et du coup, d'hydrocution et ainsi de se noyer... Pour d'autres, ce serait provoqué par la température corporelle qui s'élève au cours de la digestion. Et bien, dans tous les cas, c'est faux.

Digestion et hydrocution : aucun risque après le repas

Le processus de digestion — qui peut durer plus de trois heures, tout dépend du repas — provoque un afflux de sang dans l'abdomen mais ce phénomène ne suscite en aucun cas une baisse de l'irrigation des autres parties du corps à l'origine de crampes. L'afflux sanguin reste suffisant pour les muscles.

Quant à la différence de température entre celle de votre corps et celle de l'eau, elle est souvent très réduite. Toutefois, si vous constatez un écart trop important de la température de l'eau de votre piscine ou de la mer, il convient d'y entrer progressivement. Et cela, quel que soit l'heure de la journée, qu'il y ait eu repas ou non.

En conclusion, après un repas copieux, vos performances de nageur seront certes amoindries mais vous ne risquez pas de vous noyer. Du moins, pas pour avoir mal digéré... Enfin, sachez qu'il est recommandé à des nageurs professionnels de s'alimenter un peu avant de concourir.