Santé

Bain de mer en hiver : quels risques ?

Question/RéponseClassé sous :Divers , Bain de mer , bain d'hiver
Le bain de mer en hiver n'est pas bon pour le cœur. © DR

Les traditionnels bains de mer, ces bains « de Noël », font plus d'adeptes chaque année : en Méditerranée (Monaco, Nice, Sanary...) mais encore dans des eaux « plus fraîches » (La Rochelle et sa Baignade des banquisarts, La Baule et ses Canards givrés ou Fécamp). Mais quels sont les risques ?

Les municipalités limitent généralement le bain à 15 minutes. « Sinon, le risque est grand de voir les participants concourir à celui qui restera le plus longtemps dans l'eau », explique Cédric Lussiez, directeur de l'office du tourisme de Fouesnant, dans le Finistère. 

« L'immersion dans une eau aussi froide représente une forte agression pour l'organisme » pour Jean-Louis San Marco, professeur de santé publique à Marseille. « Je conseillerais de ne jamais commencer cette pratique. En revanche, s'il y a eu une première fois ou si vous le faites régulièrement, les contrindications sont moindres, car votre organisme est accoutumé ». Ainsi des Canards givrés de La Baule, une trentaine de courageux qui, l'hiver venu, se baignent tous les dimanches.

Bains de mer en hiver : des risques cardiovasculaires

Si l'envie est toutefois trop forte, sachez que vous vous exposez à des risques cardiovasculaires importants. L'immersion provoque une contraction des vaisseaux, le sang circule moins bien, le cœur se contracte.

Pensez à préparer votre organisme au choc thermique. L'hydrocution n'est pas un mal réservé à la saison estivale : la différence de température extérieur-eau peut causer un malaise.

Conseils pour un bain de mer

  • Réchauffez votre corps : sautez sur place, tapotez vos bras et jambes, effectuez des mouvements circulaires avec vos bras pendant les quelques minutes précédant le bain.
  • Gardez un vêtement chaud, doudoune ou peignoir par exemple, jusqu'à la dernière minute. Il est erroné de penser que l'exposition au froid ambiant facilitera la pénétration dans l'eau.
  • Mouillez les zones réflexogènes en premier : la nuque et la carotide, mais aussi le ventre. Porter un bonnet de bain pour se protéger du froid ? « C'est parfaitement inutile », ajoute le Pr San Marco. 

Les contrindications

La baignade doit être proscrite en cas d'antécédents cardiovasculaires et si vous n'êtes pas en pleine forme. À bannir également en cas de consommation d'alcool. Assurez-vous enfin que l'organisation prévoit une surveillance par des sauveteurs en mer ou des pompiers. Et surtout, ne vous lancez pas dans des paris fous de baignade entre amis, sans encadrement : c'est votre vie que vous risquez.