Santé

En hiver, attention au monoxyde de carbone !

ActualitéClassé sous :médecine , monoxyde de carbone , hiver

En hiver, les intoxications au monoxyde de carbone se multiplient. Des gestes pourtant simples, recommandés par la Direction générale de la santé, permettent d'éviter des catastrophes.

Des moyens de prévention existent pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone. © INPES

La Direction générale de la santé (DGS) met en garde contre les intoxications au monoxyde de carbone, dont 54 personnes ont été victimes ces derniers jours au cours de 11 accidents. Si aucun décès n'est à signaler, 42 personnes ont toutefois dû être hospitalisées.

Gaz incolore et inodore s'échappant de chauffages à combustion, le monoxyde de carbone est indétectable avant l'apparition des premiers symptômes (nausée, maux de tête...). Pour éviter tout accident, qui peut s'avérer mortel, il est important de suivre les recommandations de la DGS en ce qui concerne les appareils de chauffage :

  • ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc ;
  • ne pas utiliser les chauffages d'appoint en continu. Ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence ;
  • installer impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos, ils ne doivent jamais être utilisés à l'intérieur ;
  • si vous venez d'acquérir ou d'installer un nouvel appareil de chauffage, veillez à vous assurer auprès d'un professionnel qualifié de la bonne installation et du bon fonctionnement de l'appareil avant sa mise en service.

Sachez que des détecteurs automatiques de monoxyde de carbone sont en vente et peuvent être installés dans les logements, à l'image des détecteurs de fumée.

Le monoxyde de carbone sur Futura-Sciences

Pour plus de renseignements sur le monoxyde de carbone, consultez nos articles: 

Parcourez également le site du ministère de la Santé.