Planète

Bec-ouvert africain

DéfinitionClassé sous :zoologie , Bec-ouvert africain , oiseau
Couple de becs-ouverts dans le parc national de Chobe au Botswana. La forme de leur bec vient de leur mode d'alimentation : il sert à enlever la coquille des escargots. © Dave Govoni, CC BY-NC 2.0

Bec-ouvert africain (Temminck 1823) - Anastomus lamelligerus

  • Ordre : Ciconiiformes
  • Famille : Ciconiidae
  • Genre : Anastomus
  • Taille : 0,70 à 0,80 m (envergure 1,55 à 1,65 m)
  • Poids : 1,0 à 1,4 kg
  • Longévité : supposée 15 à 20 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du bec-ouvert africain

Le bec-ouvert africain est un oiseau échassier au plumage noir dont certaines plumes arborent des reflets verdâtres, brunâtres ou violacés, aussi bien sur la partie supérieure que l'on nomme manteau, que sur la poitrine. Le mâle est un peu plus grand que la femelle. Le bec gris brun est long et large et s'éclaircit vers sa base. Il présente un vide au centre des deux mandibules qui ne se touchent qu'aux deux extrémités. Il est équipé de crans tubulaires destinés à maintenir ses proies favorites : les escargots. Cette forme est le résultat d'une adaptation à un régime alimentaire particulier. Les yeux gris sont cernés par une zone oculaire bleuâtre. Les pattes et les doigts sont noirs.   

Le bec entrouvert est caractéristique de cet échassier. © Sandy Cole, GNU FDL Version 1.2

Habitat du bec-ouvert africain

Il existe deux sous-espèces de becs-ouverts. La plus commune et la plus largement distribuée, quoique moins fréquente sur la façade orientale, est Anastomus lamelligerus lamelligerus que l'on trouve dans la presque quasi-totalité de l'Afrique subsaharienne dans les zones humides et palustres et Anastomus lamelligerus madagascariensis, qui ne vit que sur l'île de Madagascar. Cette dernière est plus petite, son bec est plus fin et présente des tubulures davantage prononcées que sa cousine continentale. Il existe une autre espèce au plumage blanc, le bec-ouvert indien, que l'on peut observer dans les régions marécageuses d'Inde et du Sri Lanka et dans toute l'Asie du sud-est.  

Bec-ouvert dans le marais de l'Okavango. © Jean-Louis Vandevivère, CC by-SA 2.0

Comportement du bec-ouvert africain

Le bec-ouvert africain est grégaire et peut être soit migrant partiel dans la zone équatoriale selon les saisons, soit résident permanent dans la partie sud du continent lorsque les conditions de nourrissage le permettent. Comme tous les ciconiidés, c'est un excellent planeur qui sait utiliser les courants thermiques. Il est bruyant lors des parades nuptiales et émet alors des croassements et des claquements de bec.

Bec-ouvert perché. © Inconnu, domaine public

Reproduction du bec-ouvert africain

Le bec-ouvert nidifie pendant la saison des pluies en colonies plus ou moins nombreuses. Le nid, assez petit, est bâti dans les hautes branches des arbres. La femelle y dépose 3 ou 4 œufs blanchâtres de forme ovale qui sont couvés par les parents pendant environ 1 mois. Les poussins naissent avec un bec normal. Ce dernier ne prendra sa forme spécifique qu'au fur et à mesure de son développement. Le succès reproducteur de cet oiseau est faible car il dépend des ressources alimentaires, d'autant que tous les adultes ne se reproduisent pas. Les adultes construisent parfois des nids mais les femelles ne pondent pas. Les jeunes deviennent indépendants au bout d'un peu plus de 3 mois et acquièrent leur maturité sexuelle vers 4 ou 5 ans.

Becs-ouverts juvéniles. © David Schenfeld, CC BY-NC-ND 2.0

Régime alimentaire du bec-ouvert africain

Le bec-ouvert se nourrit surtout de gros escargots d'eau douce qu'il parvient à extraire de leur coquille grâce à la configuration spéciale de son bec, mais il mange également des amphibiens, des crustacés, des grands insectes et parfois d'autres petits animaux aquatiques, tels que des reptiles, des mollusques ou des poissons.

Bec-ouvert en recherche de nourriture. © lan.n White, CC BY-NC-SA 2.0

Menaces sur le bec-ouvert africain

Le bec-ouvert est assez commun dans les habitats qui lui conviennent, mais il est malgré tout menacé par sa disparition provoquée par l'assèchement des zones humides, le surpâturage, l'emploi massif de pesticides, la chasse et le piégeage. Il est également utilisé en médecine traditionnelle dans certains pays tels que le Nigeria. Ses effectifs restent globalement suffisamment importants pour que l'oiseau ne soit classé qu'en préoccupation mineure. Les populations malgaches, en revanche, déclinent insidieusement bien qu'elles paraissent communes dans le centre et l'ouest du pays. 

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer le bec-ouvert africain dans son milieu naturel.

Tanzanie

Botswana

Zambie

Ouganda

Cela vous intéressera aussi