Le vervet est un singe de la famille des cercopithécidés, du genre Chlorocebus. Comme d’autres singes qui ne sont du genre Cercopithecus, il peut être désigné par le teme vernaculaire de cercopithèque. © UTOPIA, Fotolia

Planète

Cercopithèque

DéfinitionClassé sous :singe , cercopithèque , queue

Le cercopithèque est un singe surtout présent en Afrique qui possède une longue queue et des poches entre les joues et la mâchoire ; ces abajoues servent à conserver de la nourriture pour la mâcher plus tard. Du point de vue étymologique, cercopithèque provient du grec et fait référence aux mots « singe » et « queue ». Autrefois, le terme de « guenon » servait à qualifier les cercopithèques ; maintenant il désigne plutôt la femelle du singe.

Les cercopithèques sont des singes catarhiniens. Les catarhiniens cynomorphes comme les cercopithèques ont un museau, rappelant celui d'un chien, d'où leur nom. Ce sont des singes arboricoles et omnivores. Dans la classification phylogénétique, l'espèce humaine appartient au clade des catarhiniens.

Ils se nourrissent de fruits, feuilles, petits animaux (insectes..). Ils vivent le jour et possèdent une face allongée. Le mâle possède un os pénien. La région ano-génitale des cercopithèques présente des callosités fessières.

Diversité des cercopithèques

Les cercopithèques au sens strict du terme sont du genre Cercopithecus. Mais les singes Cercopithecus font partie de la famille plus vaste des cercopithécidés (ou Cercopithecidae). Par extension, d'autres cercopithécidés peuvent être désignés par le nom vernaculaire de « cercopithèque ». En plus du genre Cercopithecus, on trouve par exemple chez le cercopithécidés :

  • les cercocèbes (Cercocebus),
  • les macaques (Macaca),
  • le cercopithèque des marais Allenopithecus nigroviridis, seule espèce du genre Allenopithecus,
  • les Chlorocebus (vervets, grivets...),
  • les babouins (Babio)...

Les derniers orangs-outangs de Bornéo filmés dans leur habitat naturel  Menacé par la perte de son habitat, l’orang-outang de Bornéo, endémique à cette île, est en voie de disparition. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) travaille au quotidien à sa sauvegarde et sa protection grâce à divers projets. Au cours de cette vidéo, il est possible de voir évoluer l’espèce dans les derniers bastions de son milieu naturel.