Les chiens remuent la queue pour exprimer des émotions. Et de façon parfois exagérée pour se faire comprendre de l’Homme. © Beatriz Piacesi, fotolia

Planète

Pourquoi les chiens remuent-ils la queue ?

Question/RéponseClassé sous :chien , battement de queue d'un chien , queue d'un chien

On a coutume de dire qu'un chien qui remue la queue est un chien heureux. Une chose est certaine, c'est que la queue du chien et ses mouvements en disent long sur ses émotions.

Lorsqu'un chien tient sa queue haute, c'est généralement signe de dominance. La position lui permet en effet d'émettre ses phéromones. En revanche, lorsqu'il cache sa queue entre ses pattes pour dissimuler ses glandes anales, il montre son stress ou sa peur. Et lorsqu'un chien remue la queue, il répand aussi son odeur autour de lui. Un geste que nous interprétons classiquement comme une preuve de bonheur. Mais en réalité, les choses ne semblent pas aussi simples.

La queue sert au chien à exprimer de nombreuses émotions, et ce de manière plutôt réflexe. En réponse à des impulsions nerveuses. Ainsi, lorsqu'il est anxieux ou qu'il ressent une émotion négative, le chien peut également remuer la queue. Mais alors, plutôt vers la gauche. Les battements de queue concentrés sur la droite seraient, quant à eux, bien une expression de bonheur et d'émotion positive.

Au XVIIe siècle, l’Angleterre taxait non pas les chiens… mais leur queue ! Ainsi les propriétaires de chiens avaient-ils tendance à la faire couper. Aujourd’hui encore, la queue des dobermans, par exemple, est généralement coupée. Ce qui prive l’animal d’un moyen d’expression. © YamaBSM, Pixabay, CC0 Creative Commons

Des battements de queue à interpréter

En y regardant de plus près, on pourrait même distinguer plusieurs degrés de balancement de la queue. Un balancement lent et rythmé serait signe d'indécision. Le chien qui y a recours hésite quant à l'attitude de la personne — ou du chien — qu'il a face à lui. Lorsque le battement est rapide et désordonné, il traduit une excitation, positive... ou négative. Les chiots peuvent même remuer leur queue lorsqu'elle est entre leurs pattes. On parle alors de balancement de soumission active. Le balancement de domination, enfin, est à peine perceptible et traduit une certaine tension.

Notez que ce comportement que l'on observe chez le chien — et chez le chat, pour lequel il n'est pas nécessairement à interpréter de la même façon — semble exacerbé par sa proximité avec l'Homme. En effet, son ancêtre le loup, lui, ne remue guère la queue... de même qu'il n'aboie pas.

Cela vous intéressera aussi