Panphagia protos était long de 1,5 m et haut de 30 cm environ. Crédit : Ricardo N. Martinez, Oscar A. Alcober

Planète

Un dinosaure omnivore était l'ancêtre des diplodocus

ActualitéClassé sous :paléontologie , Panphagia protos , dinosaure

Par Laurent Sacco, Futura

Un squelette d'un dinosaure très particulier a été découvert en 2006 dans la célèbre Vallée de la Lune du Parc naturel d'Ischigualasto en Argentine. Panphagia protos, dont un article de Plos One révèle les caractéristiques, est l'un des chaînons manquants entre les dinosaures carnivores et les dinosaures herbivores.

C'était il y a environ 228 millions d'années... La région de la province de San Juan en Argentine qui porte le nom de formation d'Ischigualasto, ou encore de Valle de la Luna, était une plaine alluviale, proche d'une zone volcaniquement active avec des dépôts de cendres. On y trouve aujourd'hui des sédiments carbonatés et des grès et surtout, c'est le seul endroit au monde où l'on peut voir une coupe complète du Trias, la période géologique qui s'étendait de -251 à -199 millions d'années.

Pour les paléontologues du monde entier, cette région, qui a livré en une quinzaine d'années plus de 1.500 fossiles, est un El Dorado. On peut en effet y étudier aussi bien les premiers dinosaures que les ancêtres directs des mammifères, les reptiles mammaliens. Les squelettes de ces derniers, comme les cynodontes, y sont d'ailleurs très abondants, bien plus que ceux des dinosaures, qui ne constituent que 6% des animaux retrouvés.

La formation d'Ischigualasto en Argentine.Crédit : Paranoias80 / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Il n'en reste pas moins que c'est surtout par ses dinosaures que la formation d'Ischigualasto est connue, notamment grâce aux découvertes d'Eoraptor lunensis et d'Herrerasaurus. Le premier est l'un des plus anciens dinosaures connus et il est probable que le véritable ancêtre des dinosaures devait lui ressembler beaucoup.

Un carnivore qui aime les légumes, à l'occasion...

On comprend donc que cette région d'Argentine soit l'objets de fouilles régulières et Ricardo Martinez, paléontologue et professeur à l'université de San Juan, y emmène chaque année ses étudiants qui sont parmi les rares à être autorisés à conduire des recherches dans le Parc naturel d'Ischigualasto. On peut se faire une idée de ces campagnes de fouilles en regardant l'extrait vidéo de l'émission télévisée Faut pas rêver qui a été consacrée à ce site.

Une reconstitution d'artiste de l'aspect probable de Eoraptor lunensis découvert dans la Vallée de la Lune. Crédit : Institut royal des sciences naturelles de Belgique

En 2006, Ricardo Martinez et son collègue Oscar Alcober, le directeur du Musée des Sciences naturelles de San Juan, y ont découvert un squelette étrange. Malgré des caractéristiques de carnivore, ses dents et certains de ses os l'apparentaient clairement aux sauropodes, les dinosaures herbivores géants. C'est pourquoi les deux chercheurs lui ont donné le nom de Panphagia protos, Panphagia signifiant omnivore en grec et protos, le premier.

Il semble en effet que l'explication la plus probable est qu'il s'agissait d'un dinosaure omnivore capable de se nourrir de végétaux en cas de disette. Ce serait donc un des ancêtres directs des sauropodomorphes, un sous-ordre des saurischiens qui comportaient les dinosaures herbivores quadrupèdes et bipèdes comme les diplodocus et les brachiosaures.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.