Maison

En bref : Obama, apôtre de l'isolation thermique

ActualitéClassé sous :Maison , développement durable , Obama

L'isolation des logements est un des leviers de la relance de l'économie et du développement d'une économie verte. Le président des Etats-Unis y croit et part en croisade pour lancer un nouveau plan en faveur de la rénovation thermique.

Des ouvriers du bâtiment en train de poser des panneaux d’isolation. Un programme d’amélioration thermique du bâtiment favoriserait l’emploi dans ce secteur, réduirait les dépenses énergétiques domestiques et nationales et favoriserait le développement d’une économie verte. © Hyaground CC by-nc-sa

Au cours de son déplacement, cette semaine, dans le sud-est des Etats-Unis, le président Obama a appelé ses concitoyens à isoler leur maison, à la fois pour réduire leurs dépenses énergétiques, et donc celles du pays, mais aussi pour soutenir l'emploi dans le secteur du bâtiment et de l'économie verte.

A cette occasion, il a présenté le programme Homestar qui vient juste d'être annoncé par la Maison Blanche et qui doit encore être approuvé par le Congrès américain. A la suite des crédits d'impôts proposés pour l'isolation thermique des habitations en décembre 2009, ce programme prévoit de favoriser l'amélioration énergétique de l'habitat par des remises à la source, à la manière d'une prime à la casse.

Sous réserves d'une installation agréée et d'un contrôle de certification, les propriétaires américains pourront bénéficier de remises de 1.000 à 3.000 dollars (730 à 2.200 euros) sur les équipements d'isolation ou de chauffage. Cette remise pourra être plus élevée si les économies d’énergie réalisées atteignent les 20%. Ainsi, leurs charges pourraient baisser de 200 à 500 dollars par an (150 à 370 euros).

Un programme, trois cibles et un élan vers l’économie verte

Le but du programme Homestar est triple :

  • Améliorer l’habitat et économiser l'énergie ;
  • Soutenir l'emploi dans le secteur du bâtiment, dont le taux de chômage s'élève à 25% ;
  • Soutenir les producteurs et vendeurs d'équipements « verts ».

Ainsi, le président Obama souhaite entraîner son pays dans la transition vers une économie verte qui accroîtra l'indépendance énergétique des Etats-Unis, protégera le climat et contribuera à le sortir de la crise économique actuelle.

« Comme un propriétaire qui investit dans sa maison à court terme pour améliorer sa sécurité économique à long terme, nous devons faire de même pour le pays », conclut-il.