Mots-clés |
  • électronique,
  • montre intelligente,
  • smartphone,
  • Android

TrueSmart, une montre intelligente qui veut tout faire

Alors que les premières montres intelligentes sont avant tout des accessoires compagnons pour smartphones, une start-up ambitionne de coiffer tout le monde au poteau en proposant une smartwatch complètement autonome. Laurent Le Pen, le cofondateur et président d’Omate, a expliqué à Futura-Sciences comment son entreprise est parvenue à faire ce que de grands noms de l’industrie ne proposent pas encore.

Avec la TrueSmart, la start-up Omate est la première à proposer une montre réellement autonome et dotée des mêmes fonctionnalités qu’un smartphone. Étanche et robuste, elle est destinée à servir dans tous les cas de figure où l’on ne peut pas utiliser son mobile. © Omate Avec la TrueSmart, la start-up Omate est la première à proposer une montre réellement autonome et dotée des mêmes fonctionnalités qu’un smartphone. Étanche et robuste, elle est destinée à servir dans tous les cas de figure où l’on ne peut pas utiliser son mobile. © Omate

TrueSmart, une montre intelligente qui veut tout faire - 2 Photos

PDF

Le terme de montre intelligente ou « smartwatch » recouvre actuellement une réalité à multiples facettes. Si les modèles lancés ou dévoilés récemment (Pebble, Samsung Galaxy Gear, Sony Smartwatch 2, Qualcomm Toq) sont effectivement plutôt sophistiqués, ce ne sont finalement que des accessoires qu’il faut connecter à un smartphone.

La montre « vraiment » intelligente et autonome avec laquelle on peut tout faire n’existe pas encore… Mais elle ne devrait pas tarder. Omate, une jeune pousse états-unienne basée à New York, s’apprête à lancer ce qu’elle appelle « la toute première smartwatch 2.0 » : la TrueSmart. C’est un véritable smartphone Android concentré dans un écran de 1,5 pouce. Elle permet de passer des appels via les principaux réseaux cellulaires 2G et 3G, d’utiliser un GPS, de prendre des photos et vidéos, de naviguer sur la Toile et d’installer des applications directement depuis Google Play. Et en plus, elle est étanche (indice IP67).

Plus d’un million de dollars récoltés sur Kickstarter

Le projet a fait l’objet d’une collecte de fonds via la plateforme Kickstarter et il a rencontré un succès fulgurant. L’objectif initial de 100.000 dollars a été rapidement atteint et la campagne de financement s’est achevée le 20 septembre avec plus d’un million de dollars récoltés. Les premières TrueSmart seront livrées en octobre. Elle sera commercialisée en Europe, et notamment en France, à partir de décembre pour 249 euros. « Avec la TrueSmart, nous avons conçu la toute première smartwatch 2.0. Nous considérons les solutions de nos concurrents actuels comme des smartwatchs 1.0, dans le sens où elles ne fonctionnent qu’à l’état d’accessoire Bluetooth. Elles se comportent en “esclaves’’ face à leur “maître’’ qui est le smartphone », considère Laurent Le Pen, le jeune patron français d’Omate qui a répondu à Futura-Sciences.

La TrueSmart est basée sur l’OS Android 4.2.2 avec une interface utilisateur créée par Omate. Les développeurs disposeront d'outils pour la faire évoluer.

La TrueSmart est basée sur l’OS Android 4.2.2 avec une interface utilisateur créée par Omate. Les développeurs disposeront d'outils pour la faire évoluer. © Omate

Les spécifications techniques de la TrueSmart n’ont rien à envier aux smartphones actuels. Elle est dotée d’un écran tactile 240 x 240 pixels fourni par LG avec verre de protection en cristal saphir inrayable, d’un System on a Chip MediaTek ARM Cortex-A7 double cœur 1,3 GHz. Concernant la mémoire, elle dispose de 1 Go de mémoire vive, 4 à 8 Go de stockage interne (extensibles par carte microSD jusqu’à 32 Go). Évidemment, elle compte GPS, accéléromètre 6 axes, boussole, gyroscope, capteur photo 5 mégapixels (vidéo en HD 720p 30 images/seconde). Elle est équipée de connexions sans fil Bluetooth 4.0 low energy, Wi-Fi (802.11 b/g/n), et cellulaire 2G et 3G. La montre est équipée d’une batterie amovible 600 mAh qui lui assure une autonomie théorique de 100 heures.

La TrueSmart est animée par l’OS Android 4.2.2 qui a été complètement personnalisé avec une interface développée par Omate. Il s’agit d’une plateforme ouverte à la communauté des développeurs Android, qui pourront la faire évoluer à leur gré. « Les cas d’utilisation sont sans limites. Évidemment, tous les aficionados de sports extrêmes se reconnaîtront, mais pas seulement. Tout le monde se retrouve à un moment donné dans une situation où l’on doit laisser son smartphone à la maison, au vestiaire, dans son sac », souligne Laurent Le Pen.

Omate a de grandes ambitions pour sa montre

Si la TrueSmart a l’avantage de pouvoir installer les applications présentes sur Google Play, le jeune entrepreneur nous a révélé qu’Omate travaille sur son propre magasin d’applications qu’il voudrait imposer comme la référence pour tout ce qui touche aux vêtements intelligents. « Notre but dans le futur est de fournir notre propre magasin d’applications à d’autres constructeurs de smartwatchs et appareils portables. » Bien qu’elle soit autonome, la TrueSmart peut aussi être associée à un terminal Android via une connexion Bluetooth. Cette fonction sera également disponible sur iOS au moment du lancement commercial, nous a-t-on indiqué.

C’est de son expertise dans le logiciel et les télécoms que la start-up dit avoir tiré le savoir-faire pour créer cette montre qui pourrait bien prendre par surprise Apple, Google, Microsoft, Sony et Samsung. Sûr de lui, Laurent Le Pen veut faire de la TrueSmart la « GoPro des smartwatchs ». Et d’ajouter avec assurance que « la TrueSmart est au monde de la smartwatch ce qu’est l’iPhone dans l’univers des smartphones, la GoPro chez les caméras et la Porsche 911 dans l’automobile ». Rendez-vous dans quelques mois pour confronter à la réalité cette ambitieuse affirmation...


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires