Mots-clés |
  • technologie,
  • montre intelligente,
  • Mac

Que peut-on attendre d’une « iWatch » signée Apple ?

Selon le New York Times et le Wall Street Journal, Apple planche sur un projet de montre équipée d’un écran incurvé épousant la forme du poignet. Pensée comme le compagnon d’un autre terminal sous iOS (iPhone, iPad), elle intègrerait l’assistant vocal Siri ainsi que de multiples capteurs destinés au sport, à la santé et même à la domotique. Cette iWatch pourrait sortir l’année prochaine.

La Metawatch est l’une des nombreuses montres intelligentes que l’on trouve actuellement sur le marché. Elle peut se connecter à un iPhone (4S et 5) ou un smartphone Android via une liaison Bluetooth pour voir un appel entrant, lire les messages, contrôler la musique ou consulter la météo. © Metawatch La Metawatch est l’une des nombreuses montres intelligentes que l’on trouve actuellement sur le marché. Elle peut se connecter à un iPhone (4S et 5) ou un smartphone Android via une liaison Bluetooth pour voir un appel entrant, lire les messages, contrôler la musique ou consulter la météo. © Metawatch

Que peut-on attendre d’une « iWatch » signée Apple ? - 2 Photos

PDF

Et si le prochain grand coup d’Apple n’était pas une télévision, mais une montre ? La rumeur d’une « iWatch » (puisque c'est ainsi qu'elle a été officieusement baptisée) est apparue en 2011 lorsque le New York Times a fait état d’un projet de montre intelligente qui relaierait les informations d’un terminal sous iOS. Le quotidien américain vient de publier un nouvel article qui affirme que les ingénieurs d’Apple testent des prototypes de montre équipée d’un écran incurvé sous le système d’exploitation mobile iOS. Une information reprise par le Wall Street Journal qui ajoute que la firme à la pomme collaborerait avec Foxconn, son principal sous-traitant taïwanais qui fabrique les iPhone, iPad, iPod et Mac.

Au final, on apprend peu de choses concrètes sur ce que pourrait faire une hypothétique iWatch. Mais quelques jours auparavant, Bruce Tognazzini, un ingénieur qui a passé 14 ans chez Apple, avait publié un long billet de blog dans lequel il dressait un portrait-robot très détaillé d’une telle montre.

Plusieurs brevets clés pour une montre intelligente

Selon lui, l’objectif d’Apple serait de concevoir un produit qui élimine les principaux défauts des montres intelligentes déjà sur le marché (Pebble, Martian, Cookoo, Metawatch). Il s’agirait tout d’abord de proposer un design plus fin et attrayant que ce qu’on trouve actuellement. Pour cela, Apple dispose du savoir-faire de son designer vedette Jonathan Ive, à qui l’on doit le renouveau esthétique de la marque et en particulier le style épuré de l’iPhone. Le géant américain possède également plusieurs brevets importants, dont un lié à la fabrication du verre incurvé. L’autre défaut qu’Apple pourrait corriger concerne la charge de la batterie. Les montres existantes offrent au mieux une semaine d’autonomie avant de devoir être retirées et reliées à un chargeur.

 

Voilà quelques années déjà, le designer Yrving Torrealba avait imaginé à quoi pourrait ressembler une montre Apple qu’il appelait alors « iWrist ». Le concept d’un verre incurvé épousant la forme du poignet est désormais réalisable grâce aux avancées techniques récentes et à un brevet déposé par la firme à la pomme. © Yrving Torrealba
Voilà quelques années déjà, le designer Yrving Torrealba avait imaginé à quoi pourrait ressembler une montre Apple qu’il appelait alors « iWrist ». Le concept d’un verre incurvé épousant la forme du poignet est désormais réalisable grâce aux avancées techniques récentes et à un brevet déposé par la firme à la pomme. © Yrving Torrealba

Apple a breveté une technologie sans fil qui permettrait de recharger la batterie d’une montre dès qu’elle se trouverait dans le rayon d’action d’une station de charge. L’autre innovation majeure qui distinguerait une iWatch concerne l’intégration de l’assistant vocal Siri, grâce auquel il serait possible de contrôler l’essentiel des fonctions. « Bien entendu, Siri s’accompagnerait d’un écran tactile pour gérer les tâches simples tandis que Siri gérerait les tâches plus complexes », pense Bruce Tognazzini.

Un superassistant bientôt proposé par Apple ?

Il décrit cette montre Apple comme un « facilitateur ou un coordinateur », faisant office de superassistant pour les terminaux iOS dont il prolongerait les capacités. Parmi les utilisations possibles : relayer un appel entrant, localiser le terminal, recueillir des données biométriques via des capteurs (accéléromètre, altimètre, boussole, thermomètre, etc.) pour des activités sportives ou des applications médicales, faire du paiement sans fil grâce à l’intégration d’une puce NFC (near field communication), servir de télécommande à un éventuel téléviseur Apple ou encore contrôler certaines fonctions domotiques.

La liaison entre la montre et un terminal iOS se ferait via une connexion Bluetooth 4.0 Low Energy une technologie peu énergivore particulièrement adaptée aux appareils nomades. Bruce Tognazzini imagine même que cette iWatch pourrait remplacer les mots de passe une fois connectée à un iPhone, à un Mac ou à un PC. Une idée qu’explore également Google, qui envisage d’utiliser une bague électronique comme sésame.

Un marché inévitable pour Apple

Les vêtements et les accessoires intelligents sont considérés comme la prochaine grande révolution mobile qui pourrait remplacer les smartphones durant la prochaine décennie. On sait que Google a déjà bien avancé sur son projet de lunettes à réalité augmentéeProject Glass, qu’il espère commercialiser à partir de l’année prochaine. Plusieurs avancées technologiques récentes ont marqué une étape importante vers la création de vêtements intelligents. Le New York Times cite notamment le verre flexible mis au point par la société Corning, qui fournit les verres ultrarésistants Gorilla que l’on retrouve dans les smartphones haut de gamme comme l’iPhone. Baptisé Willow (saule), ce verre aussi fin qu’une carte de visite a été dévoilé lors du dernier Consumer Electronics Show.

Pour Gene Munster, un analyste du cabinet Piper Jaffray considéré comme l’un des meilleurs observateurs d’Apple, ce marché est tout simplement « inévitable ». Il prédit même que sur le long terme, ces produits remplaceront l’iPhone. Quand donc cette montre pourrait-elle arriver ? Peut-être bien dès l’année prochaine, estime Bruce Tognazzini. « Comme les autres produits innovants d’Apple, [la] valeur [de la montre] sera au départ sous-estimée, puis elle grandira jusqu’à avoir un impact profond sur nos vies et sur la prospérité d’Apple », conclut-il.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires