Tech

Julian Paul Assange

3 juillet 1971 -

Lanceur d'alerte

Classé sous :cybersécurité , Wikileaks

Biographie

Né le 3 juillet 1971 à Townsville en Australie, Julian Paul Assange est un cyber militant connu pour avoir dirigé le site Internet WikiLeaks. Il a notamment publié des informations classées secret défense par les autorités américaines.

Les révélations de WikiLeaks

En 2006, Julian Assange fonde WikiLeaks, une plateforme sur laquelle les lanceurs d'alertes peuvent y publier de manière anonyme des informations confidentielles tout en protégeant leurs sources. L'objectif de WikiLeaks est notamment de lutter contre l'opacité des organisations gouvernementales.

En 2010, le site WikiLeaks publie des informations confidentielles sur la guerre en Irak et en Afghanistan. Au mois d'avril, la vidéo Collateral Murder est rendue publique. Disponible sur YouTube, celle-ci montre une bavure commise par l'armée américaine en Irak. 

WikiLeaks publiera par la suite 250 00 câbles diplomatiques américains ainsi que que 500 000 documents classés top-secret. Ces révélations ont fait la une des plus grands quotidiens à travers le monde.

La fuite de Julian Assange

Entre 2010 et 2012, Julian Assange vit au Royaume-Uni, en liberté surveillée. Il est accusé par les autorités suédoises d'agression sexuelle. L'homme clame son innocence et affirme qu'il s'agit d'un prétexte pour être ensuite extradé vers les États-Unis où il risque d'être enfermé au Camp de Guantánamo.

La justice britannique autorise son extradition vers la Suède en 2012. L'homme se réfugie alors à l'ambassade de l'Équateur. Il y reste 7 années et obtient l'asile politique puis une naturalisation.

Toutefois, le président équatorien lui retire tous ses droits et sa nationalité en 2019. Julian Assange est alors arrêté par la police du Royaume-Uni. L'homme est actuellement enfermé dans la prison de haute sécurité de Belmarsh. Les États-Unis demandent son extradition, une requête rejetée le 4 janvier 2021. Deux jours plus tard, la justice britannique refuse sa demande de mise en liberté sous caution.

S'il met le pied sur le sol américain, Julian Assange risque une peine de 175 ans de prison pour espionnage.