Tech

Perspectives d'un ADSL à 50 Mbps au Japon

ActualitéClassé sous :Internet , technologie , ADSL

Alors que l'accès à l'Internet par la technologie ADSL connaît un succès grandissant au Japon, ralliant environ 7 millions d'abonnés à ce jour, de nouvelles performances sont en passe d'être réalisées dans ce domaine. En effet, le débit maximal sur la voie descendante pourrait passer cet été de 12Mbps à 24Mbps, et atteindre 50Mbps en début d'année prochaine.

Les technologies actuelles, normalisées en 1999 par l'Union Internationale des Télécommunications (ITU), ne permettent pas de dépasser la barre de 20Mbps. Afin de franchir cette limite, deux nouveaux standards ont été proposés : le "G.992.1 Annexe I", d'inspiration japonaise, et le "G.992.5", de source américaine. Les recommandations officielles de l'ITU sont attendues courant mai 2003.

Le passage à 50Mbps quant à lui repose sur de nouveaux aménagements de la technologie ADSL classique : élargissement des bandes de fréquences utilisées, augmentation du nombre de fréquences porteuses et du nombre de bits transmis par porteuse. Sur ce dernier point notamment, la qualité des circuits électroniques utilisés est déterminante. La récente mise au point par la société Centilium Communications d'un circuit adapte aux 50Mbps est une étape importante en ce sens. L'augmentation du débit dans les fils de cuivre est cependant susceptible de générer des interférences avec les autres lignes existantes, notamment les lignes ISDN. C'est pourquoi une étape préalable de réorganisation des fréquences allouées est indispensable.

Selon les spécialistes, le seuil de 50Mbps ne pourra pas être dépassé. Les fournisseurs accès, qui séduisent actuellement leurs nouveaux clients en vantant les records de débit, devront donc trouver une autre stratégie. Et grâce au développement de la technologie READSL, ils pourraient bien se tourner vers les oubliés du numérique, qui habitaient jusqu'ici trop loin du central téléphonique pour bénéficier de l'offre ADSL.

Cela vous intéressera aussi