Codéveloppé par des chercheurs de l'institut polytechnique Grenoble INP et le Centre technique du papier, un papier peint fait de motifs imprimés avec une encre conductrice, filtre les ondes électromagnétiques émises par les réseaux Wi-Fi et GSM.
Cela vous intéressera aussi

Comment se protéger des ondes électromagnétiques dégagées par les réseaux sans fil Wi-FiWi-Fi et GSM ? Une question qui n'a cessé de prendre de l'importance ces dernières années alors que plus personne n'échappe aujourd'hui à l'exposition à ce type de rayonnement (bien que sa nocivité n'ait pas encore été confirmée). Des chercheurs français de l'institut polytechnique Grenoble INP (laboratoires LCIS et IMEP-LAHC) et du Centre technique du papier (CTP) ont conçu un papier peintpapier peint capable d'agir comme un filtre pour bloquer spécifiquement les ondes émises par un réseau Wi-Fi (2,4 et 5,5 GHz) et GSMGSM (0,9, 1,8 et 2,1 GHz).

Il a également l'avantage de ne pas altérer les autres fréquencesfréquences comme celles de la radioradio, de la télévision, des systèmes d'alarme, des équipements de secours, contrairement à la cage de Faradaycage de Faraday qui bloque toutes les ondes indistinctement. « Ce papier peint permet de créer des zones de tranquillité électromagnétique dans une salle de spectacle, un hôpital ou une chambre à coucher. Ou encore de garantir la protection des données et le bon fonctionnement des réseaux et des matériels associés », explique le CTPCTP.

Le Metapapier s’applique comme un papier peint classique, assure le CTP. Son prix n’a pas encore été défini mais il est censé ne pas excéder celui des papiers peint existants. © Centre technique du papier

Le Metapapier s’applique comme un papier peint classique, assure le CTP. Son prix n’a pas encore été défini mais il est censé ne pas excéder celui des papiers peint existants. © Centre technique du papier

Un papier peint bouclier aux motifs d'encre d'argent

Ce revêtement qui a été baptisé Metapapier se compose de motifs imprimés avec une encre à base de particules d'argentargent qui absorbent les ondes Wi-Fi et GSM provenant de l'extérieur et bloquer celles émises depuis l'intérieur d'une pièce. Il faut pour cela disposer deux couches de part et d'autre d'une cloison ou d'un murmur.

Ainsi, une chambre à coucher ou un séjour tapissé de Metapapier serait isolé des ondes extérieures tandis que celles du réseau Wi-Fi domestique seraient protégées de tout risque d'intrusion. Le revêtement peut filtrer les ondes jusqu'à 30 dB voire 60 dB s'il est disposé en deux couches séparées de quelques millimètres. « Ce papier peint, qui peut être une sous-couche à recouvrir, est beaucoup moins coûteux à fabriquer que les tissus muraux disponibles dans le commerce », explique le CTP qui précise qu'il peut être inséré dans des plaques de plâtreplaques de plâtre ou des revêtements de sol.

L'entreprise finlandaise Ahlstrom, spécialisée dans la production industrielle de papier peint a acquis les droits de fabrication du Metapapier qui pourrait être commercialisé début 2013 à un tarif proche d'un papier peint classique. « Le coût définitif sera validé à l'issue de la phase d'industrialisation. L'objectif est d'offrir un produit du même type qu'un papier peint "décoratif" et qui se pose de la même façon ! », nous a déclaré la porte-parole du CTP.