Facebook s’attaque au problème de l’usage non consenti des photos de personnes sur le réseau social. © Ikostudio, Fotolia

Tech

Intelligence artificielle : Facebook mise sur la reconnaissance faciale pour nous protéger

ActualitéClassé sous :intelligence artificielle , facebook , reconnaissance faciale

Facebook fait une nouvelle fois appel à l'intelligence artificielle pour contrôler l'utilisation des photos de visages. Ses algorithmes de reconnaissance faciale peuvent prévenir quelqu'un si sa photo est diffusée sur le réseau social. Un outil destiné à lutter contre les problèmes de harcèlements et d'usurpation d'identité.

Grâce à la reconnaissance faciale, Facebook va informer ses utilisateurs lorsqu'une photo d'eux est publiée sur le réseau social, même lorsqu'ils n'ont pas été identifiés par leur nom (tags), a annoncé le groupe mardi. « Nous faisons cela pour empêcher les gens de prendre la place d'autres sur Facebook » en utilisant par exemple la photo de quelqu'un d'autre comme photo de profil, écrit le groupe.

L'entreprise utilise déjà la reconnaissance des visages pour proposer à un utilisateur publiant une photo d'identifier un « ami ». Cette fonction optionnelle a pour effet d'informer automatiquement l'intéressé qu'un cliché de lui a été posté sur Facebook.

La reconnaissance facile ne sera pas disponible dans l’UE ni au Canada

Désormais, « si vous êtes sur une photo [...], nous vous le dirons, même si vous n'avez pas été identifié » nommément, explique sur son blog officiel le réseau social, qui revendique plus de deux milliards d'utilisateurs actifs. Cette fonctionnalité sera mise en place « bientôt » et permettra aux intéressés de s'identifier sur la photo s'ils le souhaitent, ou bien d'exprimer des inquiétudes ou des réserves à la personne qui a publié les clichés, fait valoir le réseau social.

Les fonctions utilisant la reconnaissance faciale ne sont pas proposées au Canada et dans l'Union européenne, précise Facebook dans un communiqué, des zones où les régulations en matière de protection des données et de la vie privée sont souvent plus strictes.

Cela vous intéressera aussi