Un prototype de drone de la firme américaine Blainjett offre une approche nouvelle des aéronefs à décollage et atterrissage verticaux. L’appareil est doté de deux gros rotors à moitié recouverts par le corps de l’appareil, un système baptisé « rotor hémisphérique ».

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'aéronef radiocommandé le plus rapide du monde Cet aéronef radiocommandé est devenu le plus rapide du monde ce 19 janvier 2021 grâce à son pilote, Spencer Lisenby. Il n’a pas d’hélice, pas de moteur, ni de réacteur et pourtant, cet appareil vient d’atteindre la vitesse de 882 km/h en n’exploitant rien d’autre que la force des masses d’air en montagne. © Dynamic Soaring

L'entreprise d'aéronautique Blainjett vient de dévoiler un prototype d'un nouveau drone à décollage et atterrissage verticaux (Adav ou VTOL). L'appareil utilise un système de rotor hémisphérique qui pourrait constituer une nouvelle approche plus performante pour ce genre d'appareil. Selon la firme, la version finale pourrait avoir « le profil de vol stationnairevol stationnaire et vers l'avant le plus efficace de tous les aéronefs Adav à rotor ».

L'appareil est doté de deux rotors avec un axe vertical pour le décollage, et un avec un axe horizontal qui assure la propulsion vers l'avant. Jusqu'ici rien de très atypique, mais les deux rotors à axe vertical sont à moitié recouverts par le corps de l'appareil, ce qui crée le système de « rotor hémisphérique » que Blainjett avait d'abord utilisé sur Horizon, un concept de moto volante.

Une (très) courte vidéo qui donne le seul aperçu réel du prototype. © Blainjett

Un drone avec quatre modes de vol

Lors du décollage vertical ou le vol stationnaire, le dessus de l'appareil s'ouvre, créant un système de soufflante carénée, du moins sur une moitié des rotors. Une fois en l'airair, le corps de l'appareil se referme et le rotor arrière crée la poussée vers l'avant. Sur les deux autres rotors, les pales se mettent à pivoter deux fois à chaque tour du rotor. Elles s'aplatissent entièrement en passant dans le corps de l'appareil, puis reprennent leur orientation normale lorsqu'elles sont à l'extérieur.

Lorsque l'appareil gagne suffisamment de vitessevitesse, les deux rotors se bloquent pour que les deux pales à l'extérieur deviennent des ailes. Elles peuvent être orientées précisément pour guider l'appareil, et rabattues vers l'arrière pour réduire la traînée lorsque le dronedrone avance rapidement. Pour l'instant Blainjett n'a testé que des prototypes à échelle réduite, mais a affirmé avoir validé les performances attendues. La firme a publié une vidéo de neuf secondes qui contient les seules images réelles du prototype actuellement disponibles.